1 min de lecture Mairie de Paris

Féminicides : hommage aux 97 victimes en 2019 sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris

Un hommage a été rendu sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris aux 97 femmes mortes sous les coups de leur conjoint ou ex-conjoint mercredi 28 août, en présence d'Anne Hidalgo.

Anne Hidalgo a rendu hommage aux 97 victimes de féminicides en 2019 sur le parvis de l'Hôtel de Ville le 28 août 2019
Anne Hidalgo a rendu hommage aux 97 victimes de féminicides en 2019 sur le parvis de l'Hôtel de Ville le 28 août 2019 Crédit : Christophe ARCHAMBAULT / AFP
cassandre
Cassandre Jeannin et AFP

Depuis le début de l'année, 97 femmes ont été tuées par leur compagnon ou ex-compagnon. Mercredi 28 août, un hommage leur a été rendu sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris, leurs noms ont été dévoilés sur la façade du monument devant quelque 300 personnes qui s'étaient rassemblés pour l’événement. 

La semaine prochaine un Grenelle des violences faites aux femmes sera lancé par le gouvernement et durera trois mois. Il "va donner lieu à un engagement du Premier ministre et à des annonces très fortes", a promis la secrétaire d'État à l'Égalité femmes-hommes Marlène Schiappa sur BFMTV

Présente à la manifestation, la maire de Paris a indiqué que la ville participerait au "Grenelle" et appelé le gouvernement "à ne pas faire simplement de la communication". Anne Hidalgo a également annoncé l'ouverture le 31 août prochain d'un nouveau centre d'accueil de jour, porte de Bagnolet, pour les jeunes femmes de 15 à 25 ans victimes de violences. Elle souligne néanmoins "qu'il faudrait beaucoup d'autres lieux d'hébergement". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Mairie de Paris Anne Hidalgo Hommage
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants