1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Familles : les députés proposent le mot "parange" pour les parents qui ont perdu un enfant
1 min de lecture

Familles : les députés proposent le mot "parange" pour les parents qui ont perdu un enfant

Les députés ont proposé une résolution pour adopter le nouveau terme "parange" pour qualifier les parents qui ont perdu un enfant. Objectif : donner une visibilité sociale à ces familles endeuillées.

Un dictionnaire (illustration)
Un dictionnaire (illustration)
Crédit : Pixnio/pics_pd
Familles : les députés proposent le nouveau mot "parange" pour les parents qui ont perdu un enfant
01:31
Marie-Bénédicte Allaire

Au pays de l'Académie française et du dictionnaire, la bataille pour l'apparition d'un mot nouveau est toujours une affaire hautement sensible. Cette fois, il s'agit d'un sujet qui ne l'est pas moins : le décès d'un enfant. Quand on a perdu ses parents, on parle d'orphelin, lorsqu'il s'agit du conjoint, on est veuf ou veuve, mais il n'y a pas de mot pour ceux qui perdent un enfant. Le terme "parange" a donc été proposé : des députés mènent le combat pour ces familles en ce moment dans l'hémicycle. 

Donner une visibilité sociale à ces parents en deuil, c'est la proposition des députés avec cette résolution qui vise à faire entrer dans le dictionnaire le mot "parange". Une contraction de "parent" et "ange". Nadia Bergougnoux, une mère endeuillée, explique la portée symbolique de cette création linguistique. "Évidemment, cela ne fera pas revenir nos enfants. Ce terme s'adresse à tous les parents qui ont perdu un enfant et j'espère que, enfin, nous allons pouvoir être nommés. Nous sommes 'paranges'", estime-t-elle.

À l'initiative de cette résolution, Mathilde Panot (France Insoumise) espère qu'elle sera reprise par le président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand, et votée au plus vite pour que l'Académie française s'en saisisse à son tour. "C'est une manière aussi d'accélérer les choses, d'appuyer le combat de ces femmes et de ces hommes, et de faire en sorte que le mot "parange" rejoigne en 2021 les nouveaux mots dans le dictionnaire", espère la députée. 

À noter que la chambre des députés a déjà voté des jours supplémentaires pour les parents en deuil. Pas de conséquences matérielles cette fois, mais un peu de baume au cœur pour ces familles affectées

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/