1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Assemblée : des députés s’indignent de l’augmentation de leur enveloppe de frais
2 min de lecture

Assemblée : des députés s’indignent de l’augmentation de leur enveloppe de frais

Le plafond annuel de la dotation matérielle des députés, qui permet aux élus de couvrir une partie de leurs frais de mandat, va passer de 18.950 euros à 21.700 euros. Une décision qui provoque des remous au sein même du collège des questeurs de l’Assemblée.

L’Assemblée nationale à Paris le 17 décembre 2020.
L’Assemblée nationale à Paris le 17 décembre 2020.
Crédit : THOMAS COEX / AFP
Emmanuelle Brisson

L'enveloppe des députés, dédiée à leurs dépenses matérielles, a été augmentée. Cette enveloppe permettant de financer les frais professionnels de poste, téléphone et internet des députés, les trajets de taxi ainsi que le matériel informatique était plafonnée à 18.950 € par an. Depuis le 1er février, elle a augmenté de 15 %, soit 2.842 € de plus par an. Une nouvelle qui n’enchante pas certains parlementaires.

Laurianne Rossi, députée de la majorité et questeuse dénonce, selon nos confrères du Monde, "un timing inapproprié". La nécessité d'augmenter le plafond de la dotation serait pour beaucoup une incompréhension car d'après le "rapport de la commission des Finances sur le projet de loi de finances pour 2021", en moyenne, les députés ont consommé 54,14 % de l'enveloppe sur l'année 2019.

De plus, "augmenter cette enveloppe dans le contexte actuel ne se justifiait pas. C'est très difficilement explicable surtout quand on regarde les statistiques d'utilisation de cette enveloppe", confie Laurianne Rossi à nos confrères du Monde.

L'"incompréhension" de l'intersyndicale des collaborateurs parlementaires

D'autres députés s'interrogent également sur la nécessité d'une telle mesure en fin de cycle, d'autant qu'au cours de l'année dernière, les déplacements et événements ont été extrêmement réduits en raison de la pandémie. L'intersyndicale des collaborateurs parlementaires a elle aussi fait part de son "incompréhension" sur Twitter.

À lire aussi

De l'autre côté, le président de l'Assemblée nationale et le patron des députés LaREM Christophe Castaner ont, eux, apporté leur soutien à cette mesure et se disent "solidaires de cette décision". 

"Vous avez une cinquantaine de députés qui, du fait du confinement, ont multiplié les envois (postaux) pour garder le lien avec leurs circonscriptions" et "ont dépassé cette enveloppe", a expliqué Christophe Castaner sur BFM TV. Ce n'est pas une augmentation du "salaire des députés", a-t-il souligné. 

Christophe Castaner a aussi mis en avant les "54 millions d'euros" d'économies faits par les députés marcheurs, depuis le début de la mandature. En clair : cette hausse de la dotation accordée aux députés ne coûtera pas de l'argent au contribuable.  

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/