1 min de lecture Biodiversite

Déclin des espèces : "C'est nous-mêmes que nous mettons en danger", dit WWF France

INVITÉE RTL - Véronique Andrieux, directrice générale de WWF France, assure que "la meilleure manière de prévenir de futures pandémies, de protéger notre santé, c'est de stopper ce déclin des espèces".

Christelle Rebiere L'invité de RTL Midi Christelle Rebière
>
Déclin des espèces : "C'est nous-mêmes que nous mettons en danger", dit WWF France Crédit Image : jody amiet / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
RTL Midi -  Christelle Rebière
Christelle Rebière édité par Sarah Ugolini

C'est un SOS que lance WWF. Les deux tiers des animaux sauvages sur Terre sont aujourd'hui en danger d'extinction. Dans son dernier rapport "Planète vivante", l'ONG vouée à la protection de l'environnement révèle que la taille des populations vertébrées sauvages a chuté des deux tiers depuis 1970.

Rien qu'en France, 98 espèces ont disparu, des papillons aux dindons sauvages. "L'anguille européenne est quasi-éteinte aujourd'hui alors qu'elle était abondante en 1950", déplore ce jeudi 10 septembre sur RTL Véronique Andrieux, directrice générale de WWF France. Elle ajoute que "la tortue luth s'est aussi effondrée dans l'ouest guyanais à cause du braconnage de ses oeufs, des captures accidentelles ou encore de l'érosion des plages en raison du changement climatique".

Il y a des bonnes nouvelles malgré tout avec des populations d'espèces qui s'améliorent quand il y a des efforts de conservation de la nature. "Les pressions sont diverses mais la cause numéro 1 du déclin du vivant, c'est la destruction du milieu naturel", selon la directrice de le WWF France. En cause notamment, "un modèle agricole intensif" qui est responsable de "80% de la déforestation globale"

La meilleure manière de prévenir de futures pandémies, de protéger notre santé, c'est de stopper ce déclin des espèces

Véronique Andrieux, directrice générale de WWF France, sur RTL.
Partager la citation

Véronique Andrieux estime que la biodiversité met en jeu notre propre survie. "C'est nous-mêmes qui nous mettons en danger avec ce déclin du vivant", assure-t-elle. Selon la directrice de WW France, "la meilleure manière de prévenir de futures pandémies, de protéger notre santé, c'est de stopper ce déclin des espèces". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Biodiversite Environnement Agriculture
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants