1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Être soi : les conseils de Sartre et Kant pour oser s'affirmer
2 min de lecture

Être soi : les conseils de Sartre et Kant pour oser s'affirmer

PODCAST - On veut être soi et on le revendique. Sur le papier, c'est magnifique. Mais la société est-elle réellement prête à nous accepter telles que nous sommes et pouvons-nous vraiment y parvenir ?

Le drapeau arc-en-ciel est le symbole de la communauté LGBTQ+
Le drapeau arc-en-ciel est le symbole de la communauté LGBTQ+
Crédit : iStock / Getty Images Plus
INÉDIT - Peut-on vraiment être soi ?
09:43
Marie-Pierre Haddad

Est-ce qu'on a le droit d'être soi ? De devenir soi ? "On ne l'est pas spontanément et devenir soi est une quête", explique la professeure en philosophie Marianne Chaillan. "Cela renvoie à la philosophie de Jean-Paul Sartre, qui nous explique que nous, les êtres humains, à la différence des animaux ou des objets, nous venons au monde sans avoir de définition, sans avoir de nature et d’essence", explique-t-elle dans le podcast de Flavie Flament, On est fait pour la philo

Concrètement, "cela veut dire que vous serez celui que vous serez, celui que vous aurez choisi de tenir. Le stylo est dans vos mains. Vous allez être l'auteur de votre vie. Il vous appartient à vous de définir qui vous voulez devenir, mais, cette philosophie de la liberté et devenir soi, c’est la tâche de toute une vie", explique-t-elle.

La société nous met dans des cases et parfois nous nous y mettons nous-mêmes. "Jean-Paul Sartre nous explique que nous sommes libres et nous pouvons nous définir. Mais voilà, la plupart du temps, nous préférons y renoncer pour nous fondre, pour suivre les chemins qu'on nous a déjà tracés par avance", explique la professeur en philosophie.

Hildegarde et la dictature du "on"

Selon Marianne Chaillan, "il est très difficile d'affirmer ce qu'on est et donc on préfère se fondre dans la masse. Le philosophe Hildegarde appelle ça la dictature du 'on'. Il dit que l'on n'existe pas vraiment authentiquement. C’est-à-dire ce n’est pas moi qui pense. Ce sont des déterminants par lesquels je suis traversé, qui pensent à travers moi. C'est une dépossession de notre singularité. On veut être soi et finalement, on se laisse glisser dans un moule et on se laisse déposséder de notre identité".
 
Être soi aujourd'hui requiert une forme d'affranchissement, de courage, de ténacité. "Dans Qu'est-ce-que les lumières ? Kant explique qu'il faut renoncer à cette paresse d’exister, de devoir de se définir, même de devoir poser la question. On préfère se fondre dans les définitions déjà toutes faites", indique Marianne Chaillan.

Tout est déjà écrit ?

À lire aussi

La professeure en philosophie explique que l'on assiste à une "prise de pouvoir de la singularité". "Certains s'emparent de leur existence, de leurs épreuves, de leurs différences et les affirment haut et fort grâce aux réseaux sociaux. Toutes ces luttes de femmes pour avoir le droit à la parole politique, pour avoir une autonomie financière, pour avoir le droit à disposer librement de leur corps, pour avoir le droit d'être elles-mêmes sujets de leur propre existence, donc le droit d'être soi, c'est une conquête", poursuit-elle.

Le philosophe Levinas a étudié le rapport à autrui. "Lorsque vous rencontrez quelqu'un, c'est le moment où vous êtes amené vers autre chose. Vous êtes bouleversé dans votre référenciel. Des philosophes vont nous dire que tout ce qu'on habite depuis le début repose sur l'illusion que toi et moi nous soyons libre d'écrire notre vie. Tout est déjà écrit. Jean-Pierre Changeux a écrit un livre où il explique que nos opinions, nos amours, nos affects, nos pensées, résultent de processus neurophysiologiques. Nous ne maîtrisons rien", détaille Marianne Chaillan.

Notre société est plutôt une philosophie de la liberté : "Il nous appartient de définir nous-mêmes et un combat existentiel que chacun d'entre nous a à relever". Pour conclure, "Dans la chanson Résiste, France Gall nous encourage à oser exister par nous-mêmes. C'est la philosophie prônée par Jean-Paul Sartre".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/