2 min de lecture Église

Diocèse de Lyon : 1 million d'euros de recettes en moins par rapport à 2019

"Deux mois de confinement au printemps, quatre dimanches de suite au mois de novembre : ce sont autant de quêtes que nous n'avons pas pu faire auprès de nos fidèles", déplore le père de Vauchère.

Julien Sellier RTL Petit Matin Julien Sellier iTunes RSS
>
Diocèse de Lyon : 1 millions d'euros de recettes en moins par rapport à 2019 Crédit Média : Frédéric Perruche | Durée : | Date : La page de l'émission
Frédéric Perruche et Marie Gingault

La Conférence des évêques de France a fait le calcul : les deux confinements auront fait perdre à l'Église catholique 40 % de ses recettes en 2020. Avec l'interdiction des cérémonies, des messes et l'absence de quêtes, c'est la principale source de revenus : les dons, qui disparaît. 

Une campagne est lancée aujourd'hui pour limiter les pertes colossales : 60 millions d'euros perdus lors du premier confinement et 30 millions pour le deuxième. Les caisses des paroisses sont vides, comme à Caluire, dans le Rhône. 

Le père de Verchère n'a pas encore fait ses comptes, mais il évalue à 30% la baisse de ses ressources cette année sur sa paroisse de Caluire, entre les mariages et les baptêmes reportés par dizaines et l'annulation des messes pendant de longs mois. "Deux mois de confinement au printemps, quatre dimanches de suite au mois de novembre : ce sont autant de quêtes que nous n'avons pas pu faire auprès de nos fidèles", indique le père, qui précise que "ça peut tourner autour de 500-600 euros par week-end". 

Des économies sont à prévoir

L'organisation des funérailles, en tout petit comité, a également été difficile à vivre pour les familles et le prêtre, sans parler de l'aspect comptable : "Non il n'y avait pas de quêtes possibles, nous étions au cimetière, c'était vraiment un temps de prière d'une quinzaine de minutes devant la tombe du défunt. Des familles, spontanément, nous faisaient une offrande à la paroisse, et d'autres n'en faisaient pas. L'important pour nous c'était de les accompagner dans cet événement douloureux de leur vie", souligne le prêtre. 

À lire aussi
Le pape François le 2 septembre 2020 au Vatican religions
Le pape François officialise l'ouverture de certaines fonctions aux femmes

Ainsi, pour passer l'année, les économies sont de rigueur : "Il y a une attention beaucoup plus grande au niveau du chauffage des églises. C'est souvent notre plus gros budget parce que cela a un coût important et il ne faut pas que cela pèse trop sur un budget global d'une paroisse", précise Le père de Verchère. 

Sur le seul diocèse de Lyon, la baisse des recettes se monte à un million d'euros à la fin novembre. 

Lire la suite
Église Catholiques Activité économique
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants