1 min de lecture Éducation nationale

Décrochage scolaire : quand les jeunes retrouvent l'école grâce au maraîchage

REPORTAGE - En Normandie, l'École des semeurs propose à de jeunes décrocheurs de passer un CAP de vente, tout en effectuant de la production agricole.

micro générique Vous êtes comme ça La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Décrochage scolaire : quand les jeunes retrouvent l'école grâce au maraîchage Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Agnès Bonfillon
Agnès Bonfillon édité par Ryad Ouslimani

Encore une très belle initiative, qui mérite un coup de projecteur. Elle consiste à permettre à des jeunes décrocheurs scolaires de revenir de se réinsérer grâce au maraîchage biologique. La terre, la renaissance, l'enracinement... Tout un symbole !

C'est ce que propose l'École des Semeurs en Nomandie à Mesnil-en-Ouche. Elle vient tout juste d'ouvrir ses portes. Retrouver une place dans la société, confiance en soi en obtenant un CAP dans une école de production, c'est inédit dans le domaine agricole et c'est toute une philosophie.

L'environnement est déjà somptueux. Un château du XVIIe siècle, celui de Beaumesnil, des chemins, des petits lacs, des étendues qu'on découvre bottes aux pieds. Les trois premiers élèves de ce CAP commencent leur journée dans ce qui va devenir un potager, celui de l'école.

Au lycée, je ne me retrouvais pas tellement

Nathan, 16 ans
Partager la citation

"On m'a un peu obligé à aller en filière générale, alors qu'à la base ce que je voulais c'est aller soit en pro soit en technologique (...) Au lycée, je ne me retrouvais pas tellement", explique Nathan, 16 ans, venu de Lille. 

Le potager de l'École des semeurs, où les jeunes produiront les fruits et légumes avant de les vendres dans le cadre de leur formation Crédits : RTL | Date : 23/01/2020
5 >
Le potager de l'École des semeurs, où les jeunes produiront les fruits et légumes avant de les vendres dans le cadre de leur formation Crédits : RTL | Date : 23/01/2020
Le travail des élèves commence très tôt Crédits : RTL | Date : 23/01/2020
Les jeunes de l'École des semeurs travaillent dans un cadre privilégié Crédits : RTL | Date : 23/01/2020
Les locaux de l'École des semeurs Crédits : RTL | Date : 23/01/2020
Le château de Beaumesnil, dont le domaine accueil l'École des semeurs Crédits : RTL | Date : 23/01/2020
1/1
À lire aussi
Des enfants mangent dans une cantine scolaire (illustration) éducation nationale
Le gouvernement veut étendre les petits-déjeuners gratuits et la cantine à 1 euro

Devenu décrocheur scolaire, il est le genre de jeunes que l'École des semeurs veut récupérer. Mais ce n'est pas si simple. "Souvent, les décrocheurs scolaires sont sortis des radars des associations et des structures, donc ce n'est pas évident de les repérer", explique la directrice de l'école, Marie-Cécile Pennequin. 

Accueillis entre 15 et 18 ans, les jeunes sont formés aux métiers de vente de fruits et légumes, avec "la particularité de proposer de faire de la production agricole, et la vente". Pour rendre l'encadrement le plus efficace possible, le nombre d'élèves par promotion est limité à 8. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Éducation nationale Société Normandie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants