1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. D'où vient l'expression "battu à plates coutures" ?
1 min de lecture

D'où vient l'expression "battu à plates coutures" ?

Après une défaite écrasante dans un sport ou dans n'importe quel autre domaine, le vainqueur dira qu'il vous a "battu à plates couture". Mais connaissez-vous l'origine de cette expression ?

Un court de tennis de Roland-Garros (illustration)
Un court de tennis de Roland-Garros (illustration)
Crédit : ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
Questions au saut du lit du 12 juin 2021
03:19
Jean-Baptiste Giraud
Journaliste

Si vous êtes un amateur de tennis, vous avez très probablement suivi la rencontre qui opposait Rafael Nadal à Novak Djokovic en demi-finale de Roland-Garros ce vendredi soir. Après quatre heures de jeu, l'Espagnol a finalement été battu à plates coutures. Mais savez-vous d'où vient cette expression ?

Réponse 1 - Plaat Koutur est un petit village des Pays-Bas où les armées napoléoniennes ont infligé une très cuisante défaite aux troupes austro-anglaises le 12 juin 1815. L’expression est très vite rentrée dans le vocabulaire de tous les jours mais on en a oublié l’origine, et pour cause : 6 jours plus tard, Napoléon était défait juste à côté de Plaat Koutur, à Waterloo.

Réponse 2 - Pendant des centaines et peut-être des milliers d’années, les tailleurs devaient aplatir leurs coutures des vêtements car ils utilisaient du gros fil solide, mais rigide. Battre à plates coutures c’est aplatir les coutures d’un vêtement à coups de lattes, et par extension, aplatir son adversaire. 

Réponse 3 - Pilat Kurt Hur était un culturiste du début du siècle dernier qui se montrait dans les foires. Ceux qui pensaient pouvoir le mettre à terre payaient 20 sous pour l’affronter, pour espérer gagner 100 fois plus, soit 500 francs. Mais la plupart se faisaient battre par Pilat Kurt Hur. L’expression a évolué après sa mort pour devenir battre à plates coutures

La méthode antique des tailleurs

À lire aussi

La bonne réponse est la réponse 2 ! Oui, de tout temps les tailleurs, les couturières, ont dû assouplir les coutures pour que le vêtement prenne sa forme définitive, et ne fasse pas des bosses ou des montagnes au niveau des coutures. 

C’était bien entendu à cause du fil fait de fibres naturelles, alors qu’aujourd’hui on utilise beaucoup de fils en fibres synthétiques. Le fil des vêtements anciens était épais, rêche, et cassant, et il fallait donc l’assouplir, l’écraser, une fois le vêtement cousu !

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/