17 min de lecture Crash A320 Germanwings

Crash de l'Airbus A320 de Germanwings : l'attentat, "une cause possible et crédible", dit un expert

Un Airbus A320 de la compagnie allemande Germanwings, filiale low cost de Lufthansa, s'est écrasé, mardi 24 mars, avec 144 passagers et 6 membres d'équipage. Il reliait Barcelone à Düsseldorf.

La zone du crash de l'A320, mardi 24 mars 2015
La zone du crash de l'A320, mardi 24 mars 2015 Crédit : DENIS BOIS / GRIPMEDIA/AFPTV / AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue
et Marie-Pierre Haddad

Il s'agit de la catastrophe aérienne la plus meurtrière survenue sur le territoire français depuis plus de 30 ans. Un avion de ligne Airbus A320 de la compagnie allemande Germanwings, filiale de Lufthansa, s'est écrasé dans dans les Alpes-de-Haute-Provence, à proximité de Barcelonnette, ce mardi 24 mars. 

Le crash a été confirmé par la gendarmerie et la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) en fin de matinée. L'appareil a disparu des radars en fin de matinée à 10h47 locale, à proximité de Barcelonnette, a affirmé la DGAC. Il s'est écrasé dans le massif de l'Estrop, une zone difficile d'accès. L'équipage de la compagnie Germanwings n'a pas émis de "mayday". "C'est le contrôle aérien qui a décidé de déclarer l'avion en détresse car il n'avait plus aucun contact avec l'équipage et l'avion", a expliqué la DGAC.

L'avion effectuait une liaison entre Barcelone, en Espagne, et Düsseldorf, en Allemagne. Il transportait 150 personnes dont six membres d'équipage. Le ministre des Transports, Alain Vidalies, a confirmé qu'il n'y avait aucun survivant. 67 allemands et 45 touristes espagnols se trouvaient à bord de l'appareil

Bernard Cazeneuve, a confirmé qu'une boîte noire a été retrouvée dans la zone de recherche. Le ministre de l'Intérieur s'est montré très sceptique quant à la possibilité de retrouver des passagers en vie. Selon BFMTV, il s'agit de celle qui a enregistré les conversations du cockpit. "Pour l’heure, aucun survivant n'a été retrouvé, la violence du choc laisse peu d’espoir", a-t-il expliqué. De nombreuses forces, notamment au quai d'Orsay, travaillaient à l'élaboration d'une liste précise des victimes, majoritairement espagnoles et allemandes

Retour sur les premiers éléments de l'enquête

À lire aussi
Andreas Lubitz est le copilote responsable du crash de l'A320 de la Germanwings (illustration). Crash A320 Germanwings
Crash de la Germanwings : les proches des victimes choqués par une initiative des parents d'Andreas Lubitz

22h06 - Le quotidien allemand, Bild, a fait une Une noire, en hommage aux victimes. 67 allemands se trouvaient parmi les passagers de l'avion.

22h04 - La ministre des Affaires étrangères australienne, Julie Bishop, a annoncé que deux australiens se trouvent parmi les victimes du crash de l'A320.

21h34 - "Même avec un feu à bord et un équipage inconscient, l'appareil en pilote automatique aurait conservé son altitude. Là il descend mais reste dans sa route, et surtout garde le silence. C’est extraordinaire !", , explique l'ancien commandant de bord Jean Serrat sur RTL. Il estime que l'attentat est "une cause possible et crédible"

21h29 - Selon Le Figaro, cinq gendarmes vont passer la nuit sur le site du crash et 50 autres sont partis à la recherche d'une voie pédestre, pour accéder au site.

21h02 - Les recherches ont été suspendues pour la nuit.

20h48 - Certaines personnalités publiques se sont emparées de l'événement pour lancer des messages particulièrement malvenus et largement décriés. Stéphane Guillon s'est attiré les foudres de très nombreux internautes. L'humoriste a tweeté une blague pour le moins tendancieuse, faisant le parallèle entre la catastrophe et le drame survenu sur le tournage de l'émission Dropped

20h25 - Depuis que la nouvelle du crash de l'avion de la Germanwings est arrivée, des familles se précipitent dans le hall pour espérer obtenir des nouvelles positives de leurs proches. "Je suis très mal", raconte Conchita qui explique avoir entendu la nouvelle à la radio et accouru au plus vite avec son mari. Dans le drame, elle a perdu une amie et peine encore à réaliser, assommée par la nouvelle. 

>
Crash de l'A320 de Germanwings : en Espagne, la douleur des familles Crédit Média : RTL | Durée : | Date :

20h17 - Barack Obama a annoncé avoir appelé la chancelière allemande Angela Merkel. Le Président américain compte aussi s'entretenir avec le Premier ministre espagnol Mariano Rajoy. "Nos pensées et nos prières vont à nos amis en Europe, notamment aux peuples d'Allemagne et d'Espagne, après le terrible crash" survenu dans les Alpes françaises, a déclaré le président américain.

19h48 - Le maire de Seyne-les-Alpes a expliqué, sur RTL, que "des locaux ont été préparés pour l'accueil psychologique apporté aux familles".

19h41 - Les patrons d'Airbus, Thomas Enders et Fabrice Brégier se sont déplacés à Marseille, afin de rencontrer les enquêteurs. 

19h36 - Les boîtes noires sont composées de trois couches de matériaux afin de les rendre plus résistantes.

19h18 - Le crash d'un Airbus A320 avec 150 personnes à bord de Germanwings est à ce stade "un accident" et toute autre théorie serait de la "spéculation", a déclaré une responsable de Lufthansa à Barcelone. 

19h11 - Une équipe de football suédoise de 3e division qui avait prévu de prendre le vol Barcelone-Düsseldorf, a révélé avoir été sauvée de la mort en changeant de plans au dernier moment

19h02 - Parmi les hypothèses sur les raisons du crash, il est possible qu'il y ait eu "un problème électrique majeur privant l'appareil de tous ses moyens de commandes de vol ou un feu dans la soute. Les sondes ont peut-être gelées avec à la clé de fausses informations", explique notre spécialiste aéronautique Pierre Julien. 

18h57 - "L'avion a dû taper la montagne comme dans un mur", dit un témoin. Jean-Christophe, agriculteur, qui a guidé les premiers secours sur les lieux du drame. "Les lieux je les connaissais bien, c'est pour ça que j'ai mené les gendarmes car c'est là où je mets mes vaches au printemps et à l'automne. Je connaissais bien le sentier donc j'ai pu leur montrer l'endroit où était située l'épave", raconte-t-il.

>
Crash d'un A320 de Germanwings : "L'avion a dû taper la montagne comme dans un mur", dit un témoin Crédit Image : RTL | Crédit Média : Serge Pueyo | Durée : | Date :

18h49 - La compagnie d'aviation Germanwings a changé son logo en noir, après le crash de l'A320, sur son compte Twitter.

18h43 - Le Lieutenant-Colonel Menichini a annoncé que "les identification des corps vont commencer demain", sur RTL.

18h31 - La porte-parole du gouvernement espagnol, Soraya Saenz de Santamaria a annoncé qu'il y aurait un deuil national de trois jours en Espagne, où "nous observerons une minute de silence à midi dans toutes les instances publiques". 

18h26 - Un ingénieur de permanence de la Direction générale de l'aviation civile a donné l'alerte ce matin en informant sa hiérarchie "d'une perte radio avec l'avion", explique Le Monde. Il a ainsi constaté que l'avion A320 perdait de l'altitude et ne suivait pas son trajet.

17h50 - François Hollande se rendra demain après-midi sur le lieu du crash où il recevra la chancelière allemande, Angela Merkel et le Premier ministre espagnol, Mariano Rajoy.

17h48 - Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, confirme qu'une boîte noire a été retrouvée, à une  dizaine de kilomètres à vol d'oiseau du site où s'est écrasé l'avion. Elle va être transmise au Bureau d'enquête et d'analyses (BEA), chargé de l'enquête, selon un communiqué

17h43 - À 10h32, l'A320 a commencé à perdre de l'altitude. 

17h34 - Les premiers corps ont été retrouvés sur le lieu du crash de l'A320 de la Germanwings. Retrouvez les dernières informations de notre envoyé spécial Étienne Baudu.

17h28 - Le député des Alpes-de-Haute-Provence, Christophe Castaner, a annoncé sur iTélé qu'"une des boîtes noires a été retrouvée".

17h23 - Manuel Valls a annoncé que sa campagne pour les élections départementales serait suspendue pendant 24 heures.

17h17 - La gendarmerie nationale a publié une carte montrant le périmètre de sécurité établi autour de la zone du crash.

17h13 - Après le crash de l'appareil d'Airbus de Germanwings, le député UMP, Lionnel Luca, a ironisé sur François Hollande depuis son compte Twitter. Claude Bartolone, le président de l'Assemblée nationale condamne ses propos.

17h09 - Une minute de silence a été observée à l'Assemblée nationale, en hommage aux victimes du crash de l'A320. 

>
Crash de l'A320 : les députés français se sont recueillis dans le silence Durée : |

16h48 - Le Dauphiné Libéré et La Provence publient les premières images du crash de l'Airbus A320.

16h37 - C'est le premier crash d'avion de ligne en France depuis le Concorde, il y a 15 ans. Un avion de la compagnie allemande Germanwings qui reliait Barcelone (Espagne) à Düsseldorf (Allemagne) s'est écrasé dans un massif des Alpes-de-Haute-Provence, selon la gendarmerie et la Direction générale de l'aviation civile (DGAC).

16h28 - Selon le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, "la violence du choc laisse peu d'espoir. Nous mobilisons des moyens exceptionnels pour porter secours à ceux qui auraient pu échapper à ce crash même si la violence du choc laisse peu d'espoir". 

Le ministre de l'Intérieur s'est rendu au PC des opérations à la Seyne-les-Alpes
Le ministre de l'Intérieur s'est rendu au PC des opérations à la Seyne-les-Alpes Crédit : ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

16h16 - Les États-Unis ont offert leur aide, après le crash de l'Aribus A320. "Des responsables américains ont été en contact avec les autorités françaises, allemandes et espagnoles et ont offert leur aide", a déclaré Bernadette Meehan, porte-parole du Conseil de sécurité nationale.

16h01 - L'avion est "totalement détruit", explique Chrisophe Castaner, député des Alpes-de-Haute-Provence. Il a survolé la zone du crash avec le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve. 

15h56 - "La météo était parfaite", explique Gérard, un pilote amateur qui volait dans la zone du crash. Il était à bord d'un petit avion dans la région située entre Digne et Seyne-les-Alpes lorsque s'est écrasé un Airbus A320 de la compagnie aérienne allemande Germanwings ce mardi 24 mars. Il a donc participé aux recherches mais n'a vu ni fumée ni débris avant l'arrivée des secours.

>
Crash d'un A320 de Germanwings : "Il faisait beau" explique un pilote amateur qui volait au moment du crash Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :

15h50 - Selon le ministère de l'Intérieur, plus de 210 gendarmes, 106 sapeurs-pompiers et 1 compagnie de CRS sont mobilisés.

15h38 - Un témoin de la scène confie que la zone où s'est crashé l'Airbus A320 est "un endroit difficile d'accès".

15h34 - François Hollande s'est rendu au ministère de l'Intérieur où il a été accueilli par Manuel Valls. Le chef de l'État ainsi que le Premier ministre vont rejoindre la cellule de crise interministérielle.

15h31 - 16 adolescents allemands et deux professeurs se trouvaient à bord de l'Airbus A320. Originaires de la ville allemande de Haltern, ils devaient rentrer d'un échange scolaire en Espagne.

15h26 - Un crash s'était déjà produit dans les Alpes-de-Haute Provence, à 3.020 mètres d'altitude dans le massif du Pelat. 33 passagers et neuf membres d'équipage avaient alors péri dans l'accident, rappelle le site La Provence.

15h24 - Le gouvernement français a mis en place un numéro d'alerte pour les familles des victimes : 0800 00 97 85. Les autorités espagnoles et allemandes ont également mis en place un numéro d'urgence : 0034 91 39 48 900 et 00 49 30 50 00 30 00.

15h20 - Lors d'une conférence de presse, le patron de la compagnie Germanwings a annoncé que deux bébés se trouvaient à bord de l'appareil. Le pilote avait "plus de dix ans" d'expérience et "plus de 6.000 heures de vol" à son actif. La chute de l'avion a duré  huit minutes. L'appareil avait été révisé à l'été 2013. Airbus va envoyer ses experts techniques pour aider à l'enquête de sécurité.

15h18 - Selon les premières informations données par la compagnie Germanwings, 67 Allemands se trouvaient à bord de l'appareil.

15h14 - "À ce stade, aucune hypothèse ne peut être écartée", a déclaré Manuel Valls.

15h08 - Selon notre envoyé spécial Étienne Baudu, "la météo va se dégrader en fin d'après-midi ce qui va compliquer les recherches. La zone s'étend sur 500 mètres de dénivelé et peu de débris visibles".

La gendarmerie, la sécurité civile et l'Armée de l'air sur place
La gendarmerie, la sécurité civile et l'Armée de l'air sur place Crédit : Etienne Baudu

15h01 - "La douleur des familles est immense. Nous allons tous faire pour qu'elles reçoivent notre aide et notre soutien dans ces heures difficiles", a déclaré Angela Merkel. La chancelière allemande se rendra sur les lieux du crash demain.

14h57 - Selon le ministère de la Justice, le parquet de Marseille a été saisi de l'enquête.

14h43 - Ce n'est pas l'équipage de l'A320 qui a émis un appel de détresse, selon la Direction générale de l'action civile : "C'est le contrôle aérien qui a décidé de déclarer l'avion en détresse car il n'avait plus aucun contact avec l'équipage et l'avion".

14h42 - La chancelière allemande, Angela Merkel très éprouvée par le drame, selon François Hollande, annonce qu'elle se rendra demain, mercredi 25 mars, en France dans la région de l'accident.

14h37 - À l'aéroport de Barcelone, les famille et les proches des passagers attendent des nouvelles avec angoisse. 

Les familles et les proches des passagers attendent avec anxiété un bilan définitif des victimes.
Les familles et les proches des passagers attendent avec anxiété un bilan définitif des victimes. Crédit : QUIQUE GARCIA / AFP

14h33 - L'équipage de Germanwings n'aurait pas émis de message de détresse selon des sources officielles.

14h32 - "Les lieux sont gelés pour le début de l'enquête", ont fait savoir les secours. 

14h30 - Le président PS de la région Provence-Alpes-Côtes-d'Azur, Michel Vauzelle, a exprimé son émotion via son compte Twitter. "La région Paca et la France sont aujourd’hui en deuil aux côtés de l'Allemagne et de l'Espagne."

Nicolas Sarkozy a fait part de sa peine sur son compte Twitter parlant d'une "Immense douleur face au tragique accident survenu dans les Alpes. Solidarité et condoléances aux proches des victimes."

14h27 - Le ministère de l'Intérieur publie des photos de la cellule interministérielle de crise en action.

14h20 - Le gouvernement allemand va envoyer ses experts aéronautiques et son ministre des Transports, Alexander Dobrindt, sur le lieu du crash. 

14h10 - Les secours s'organisent en PC sécurité à Seyne-les-Alpes près de la zone du crash. L'armée de l'air et l'armée de terre ont rejoint les équipes déjà sur place. Plus de 120 pompiers du Vaucluse et des Bouches-du-Rhône sont attendus en renfort. 

14h07 - Bernard Cazeneuve se trouve en ce moment avec Manuel Valls pour une réunion de la cellule interministérielle de crise Place Beauvau.

14h05 - Des numéros ont été mis en place pour les proches des passagers. 
Depuis l'Allemagne : 0 80011 3355 77. Depuis l'Espagne : 902 400 012 

13h45 - L'avion volait à basse altitude. Fabrice a vu passer l'avion avant le crash. Il témoigne au micro de RTL.

13h40 - "Pas de victime française", selon Hollande. Le président de la République précise qu'il ne dispose pas de "totale certitude". Le chef de l'Etat a évoqué des victimes espagnoles et "d'autres nationalités : allemandes et sans doute turques. Il n'y aurait pas de victimes françaises, mais je n'en ai pas encore la totale certitude", a-t-il dit. 

13h38 - Le roi Felipe VI d'Espagne écourte sa visite d'État en France. Le roi a annoncé sa décision depuis le palais de l'Élysée, au côté de François Hollande. Pendant sa brève allocution, le roi Felipe a mentionné un grand nombre d'Espagnols parmi les victimes, ainsi que des Allemands et des Turcs.

13h34 - Le bilan revu à la hausse. Le patron de Germanwings annonce qu'il y avait 144 passagers et 6 membres d'équipage dans l'avion, et non 142 passagers comme annoncé précédemment.

13h30 - Angela Merkel libère son agenda. Bouleversée, la chancelière allemande, qui s'est entretenue au téléphone avec François Hollande et le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy, a annulé ses autres rendez-vous, selon un porte-parole. Mariano Rajoy est quant à lui "consterné" par la tragédie.

13h25 - La gendarmerie nationale demande à la population de ne pas approcher la zone du crash pour ne pas encombrer les axes routiers.

13h20 - 45 passagers espagnols à bord de l'appareil. La porte-parole du gouvernement espagnol annonce la présence de 45 passagers de nationalité espagnole à bord de l'A320, rapporte l'agence de presse EFE.

13h15 - Germanwings change son logo sur les réseaux sociaux. Habituellement jaune et rouge, la compagnie allemande s'affiche désormais dans un dégradé de gris et de noir.

13h05 -  "L'avion s'est écrasé dans le massif de l'Estrop. C'est une zone qui est enneigée, inaccessible par des véhicules, mais qui a pu être survolée par des hélicoptères", a précisé Alain Vidalies, secrétaire d'État aux Transports.

12h50 - Beaucoup de touristes allemands à bord. Selon la correspondante de RTL à l'aéroport de Barcelone, il y avait une majorité de touristes allemands parmi les passagers du vol qui s'est écrasé dans les Alpes-de-Haute-Provence.

12h45 - Un avion et une compagnie réputés pour leur fiabilité. Germanwings est une filiale low-cost de la Lufthansa qui est réputé très sérieuse. L'Airbus A320 a déjà été livré à plus de 6.000 exemplaires, et s'il y a eu quelques soucis au début de sa mise en ligne en 1988, il a prouvé ensuite toute sa fiabilité de par le monde.

>
Crash de l'A320 de Germanwings : un avion et une compagnie pourtant fiable Crédit Média : Pierre Julien | Durée : | Date :

13h05 - Une salle ouverte à l'aéroport de Barcelone. La DGAC catalane affirme sur Twitter qu'une salle a été ouverte dans un terminal de l'aéroport de Barcelone à l'attention des familles des victimes.

13h - Les conditions météo étaient particulièrement calmes au moment de l'accident. Selon La Chaîne Météo, "les conditions étaient optimales avec un temps sec et un ciel totalement dégagé durant toute la matinée. Le vent était faible, voire nul et il n'y avait pas de nuage dangereux."

12h55 -  La liste des passagers connue à 15 heures ? Germanwings tiendra une conférence de presse près de l'aéroport de Cologne-Bonn à 15 heures.

12h50 - La grève des contrôleurs aériens suspendue. Le SNCTA, premier syndicat de contrôleurs aériens, a décidé de suspendre son mouvement de grève qui devait débuter mercredi et s'étendre jusqu'à vendredi, en raison de "l'émotion" suscitée par le crash, rapporte l'AFP.

12h45 - Aucun survivant, selon le secrétaire d'État aux Transports. "Il n'y a aucun survivant" dans le crash, affirme Alain Vidalies. "Il y a eu un appel de détresse enregistré à 10h47. Ce signal montrait que l'avion était à 5.000 pieds, dans une situation anormale", précise le secrétaire d'État qui est attendu sur place en compagnie de Bernard Cazeneuve et Ségolène Royal, ministre de tutelle des Transports.

12h40 - L'avion se serait écrasé à Méolans-Revel. Dans un communiqué, Matignon indique que l'appareil s'est écrasé à hauteur de la commune de Méolans-Revel, rapporte un journaliste de l'AFP.

12h34 - Des sauveteurs ont rejoint la zone du crash. Le porte-parole du ministère de l'Intérieur Pierre-Henry Brandet affirme sur RTL que des secours sont arrivés à proximité des lieux de l'accident. Mais la zone est difficile d'accès. Il semblerait impossible d'y accéder autrement qu'en hélicoptère.

12h30 - Suivez les dernières informations dans notre édition spéciale.

12h28 - Une cellule interministérielle de crise a été déployée au ministère de l'Intérieur.

12h20 - Aucune information à ce stade du côté d'Airbus. À la mi-journée, l'avionneur européen n'est pas en mesure de faire des commentaires sur l'accident de l'A320.

12h10 - Le premier crash d'un avion de ligne en France depuis 15 ans.  Le Figaro rappelle qu'il s'agit du premier crash d'un avion de ligne dans l'Hexagone depuis celui d'un Concorde à Gonesse, près de Roissy, au mois de juillet 2000. 113 personnes étaient mortes. Il faut remonter à 1981 pour trouver la trace d'une catastrophe aérienne plus meurtrière. Le 1er décembre 1981, 180 personnes étaient mortes dans la collision d'un DC-9 de la compagnie yougoslave Inex Adria avec une montagne près d'Ajaccio. Le site de La Provence rappelle quant à lui le bilan du dernier A320 qui s'est écrasé en France le 20 janvier 1992, près du Mont-Sainte-Odile, dans le Bas-Rhin. 87 personnes étaient décédées à l'époque.

12h08 - La dernière position enregistrée du vol. Sur Twitter, le site Flightradar24 publie la dernière position enregistrée du vol, à hauteur d'un massif proche de Barcelonnette.

12h06 - Aucun survivant, selon Hollande. Lors d'une courte conférence de presse à Paris, le président de la République affirme que "les conditions de l'accident de l'Airbus A320 laissent penser qu'il n'y a aucun survivant parmi les 148 personnes à bord". Il précise que "l'accident s'est produit dans une zone particulièrement difficile d'accès et qu'il est probable qu'il y ait bon nombre de victimes allemandes". François Hollande va s'entretenir avec Angela Merkel et le roi d'Espagne.

12h05 - Germanwings ne confirme pas. Sur Twitter, la compagnie allemande n'a pas encore confirmé le crash de l'un de ses appareils. "Nous avons récemment appris via les médias des spéculations sur un incident mais nous ne pouvons confirmer l'information pour l'instant", écrit la compagnie.

12h - La carte du vol de l'A320 Germanwings. L'Airbus A320 de la compagnie allemande effectuait une liaison entre Barcelone et Düsseldorf.

Le trajet de l'Airbus320 qui s'est crashé près de Barcelonnette
Le trajet de l'Airbus320 qui s'est crashé près de Barcelonnette Crédit : Capture FlightAware

11h55 - Manuel Valls affirme que les raisons du crash sont pour l'instant inconnues et que "tout est fait pour comprendre ce qu'il s'est passé". Le Premier ministre craint que "tous les passagers soient décédés".

11h53 - Le titre du groupe aérien Airbus était en forte baisse mardi matin à la Bourse de Paris, après avoir brusquement reculé à  l'annonce du crash d'un A320 dans les Alpes de Haute-Provence. À 11h42 le titre perdait 1,17% à 59,30 euros, limitant un peu ses pertes après avoir lâché plus de 2%. De son côté, le titre de Lufthansa perdait 1,96% à 13,51 euros, alors que selon une source, il s'agit d'un avion de la compagnie Germanwings, filiale du groupe allemand. 

11h52 - Le ministère de l'Intérieur annonce que des débris ont été retrouvés près de Barcelonnette.

11h50 -  Il y avait 148 personnes dont 6 membres d'équipage à bord de l'avion.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Crash A320 Germanwings Info Crash
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants