2 min de lecture École

Covid-19 : sous quels critères les enfants sont-ils renvoyés à la maison ?

En primaire, comme les enfants ne portent pas de masque, un risque de contamination peut-être établi dès qu'il y a un cas avéré dans une classe. Au collège et au lycée, en revanche, on cherchera à identifier les personnes ayant été en contact, sans masques, avec la personne infectée.

Yves Calvi_ RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Covid-19 : sous quels critères les enfants sont-ils renvoyés à la maison ? Crédit Image : INA FASSBENDER / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Marie Guerrier
Marie Guerrier édité par Victor Goury-Laffont

Dans les écoles, le coronavirus accompagne la rentrée scolaire : Jean-Michel Blanquer a annoncé, ce mercredi 16 septembre, que 81 établissements étaient désormais fermés, ainsi que plus de 2.100 classes.

Plusieurs académies se sont lancées sur des bilans hebdomadaires, publiés chaque fin de semaine. C'est le cas l'académie de Versailles, la plus grosse de France, qui signalait, le 11 septembre, que 87 classes et 4 écoles avaient été fermées en primaire, et 3 classes dans les collèges et lycées, sans fermeture d'établissement.  

Tout cela est très mouvant : une classe ferme tandis qu'une autre rouvre ailleurs, en fonction des résultats de tests et des durées d'isolement.

Des fermetures au cas par cas

En primaire, la fermeture d'une classe peut être décidée dès qu'il y a un cas avéré. Comme les enfants ne portent pas de masque, il y a risque de contamination. On va regarder avec qui l'enfant testé positif a mangé à la cantine, avec qui il a joué à la récréation. Si c'est avec des élèves d'une autre classe, ça peut déclencher l'isolement de plusieurs classes.

À lire aussi
Une jeune femme qui pratique la course à pieds sport
Les infos de 5h - En 50 ans, les jeunes ont perdu un quart de leurs capacités physiques

L'école établit ainsi la liste des personnes susceptibles d'avoir été en contact avec l'élève malade, et par précaution, ces personnes sont priées de rester chez elles. La liste de noms est envoyée à l'agence régionale de santé qui va déterminer qui est "cas contact", qui doit être testé et la durée de l'isolement.

À partir de trois cas positifs d'élèves ou de personnels dans un établissement scolaire, les autorités peuvent décider de le fermer en entier. Mais tout dépend de la taille de l'établissement, de qui a croisé qui et dans quelles conditions.

Les frères et sœurs isolés

Si un enfant est positif mais pas son frère ou sa sœur, le ministère de l'Éducation nationale a précisé, mardi 15 septembre, que toute la fratrie doit rester à l'isolement jusqu'à ce que l'enfant malade soit guéri et son test redevenu négatif. C'est aussi le cas quand c'est un parent qui est positif : les enfants, même s'ils sont testés négatifs, doivent rester à la maison.

S'il y a plus de fermetures en primaire, c'est parce qu'en collège et lycée, il n'y a pas de fermeture de classe dès qu'un élève est déclaré positif. Comme les autres élèves et les professeurs portent des masques, ils ne sont pas considérés comme cas contact. On s'intéresse seulement aux personnes que l'élève a côtoyées sans porter de masque, ce qui n'est autorisé qu'à la cantine ou en cours de sport

Si la distanciation n'est pas respectée pendant le repas ou les activités sportives, l'établissement scolaire doit faire la liste des personnes qui ont passé du temps avec le cas avéré et les renvoyer chez elle par précaution. C'est ensuite l'ARS qui dira qui doit être testé.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
École Collège Lycée
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants