1 min de lecture Coronavirus

Couvre-feu : sera-t-il autorisé de faire son jogging entre 21h et 6h ?

Matignon a confirmé à RTL que le fait d'aller courir entre 21h et 6h serait bien interdit. Le sport amateur en général sera restreint.

Une femme court au parc des Tuileries, à Paris (illustration)
Une femme court au parc des Tuileries, à Paris (illustration) Crédit : LUDOVIC MARIN / AFP
Coline Daclin Journaliste

Dès samedi 17 octobre, un couvre-feu sera mis en place dans toutes les zones en alerte maximale pour le coronavirus. En Île-de-France, à Lyon, Lille, Toulouse, Montpellier, Saint-Etienne, Aix-Marseille, Rouen et Grenoble, il ne sera plus possible de circuler entre 21h et 6h du matin, sauf raison professionnelle ou sanitaire.

Et pour aller faire un jogging ? Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, avait assuré jeudi 17 octobre sur Franceinfo qu'il faudrait faire preuve de "bon sens". "Pour ce qui est de promener son chien ou le jogging, c’est du bon sens, pendant le confinement on pouvait le faire rapidement, il faut être pragmatique. Ce qu’on vise, ce sont les rassemblements privés", a-t-il déclaré.

Mais il semblerait que le porte-parole du gouvernement n'avait que partiellement raison. Il sera bien possible de promener son animal "à proximité du domicile", mais pas d'aller courir, a confirmé Matignon à RTL.

Deux exceptions : les professionnels et les enfants

De même, la ministre déléguée aux Sports Roxana Maracineanu a exclu ce vendredi 16 octobre sur France Info une dérogation au couvre-feu pour les sportifs amateurs. "Il faut être responsables dans cette situation", a-t-elle dit. 

À lire aussi
Caroline Dublanche Parlons-nous
Cancer du sein : un mari témoigne

"Le sport a été très bien traité depuis le début de cette crise, nous avons réussi à avoir des exceptions pour certains publics, notamment les enfants qui peuvent continuer à aller dans les associations", a estimé la ministre. 

En effet, deux exceptions continueront d'exister. "Les sportifs de haut niveau, les sportifs professionnels peuvent continuer à exercer leur métier", a assuré Roxana Maracineanu et "lorsqu'il s'agit d'un temps d'accueil des enfants et d'un temps nécessaire et indispensable à la santé de nos jeunes, le sport peut continuer à exister, y compris dans les zones d'urgence sanitaire", a-t-elle poursuivi.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Jogging Sport
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants