1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Coronavirus : vers un vaccin Pfizer "multi-variants" disponible dès cet automne ?
2 min de lecture

Coronavirus : vers un vaccin Pfizer "multi-variants" disponible dès cet automne ?

Si le calendrier ne semble pas encore définitif, le patron du laboratoire américain s'est avancé sur l'arrivée prochaine d'un sérum efficace contre l'ensemble des variants connus.

Un vaccin anti-Covid Pfizer (illustration)
Un vaccin anti-Covid Pfizer (illustration)
Crédit : Patrick T. FALLON / AFP
Benoît Leroy & AFP

Le laboratoire américain Pfizer se prépare à une éventuelle nouvelle vague du coronavirus dès septembre. Ce mercredi 13 avril, le patron du géant pharmaceutique Albert Bourla, a déclaré qu'un vaccin pouvant être efficace contre de multiples variants d'ici à l'automne était "une possibilité, mais pas une certitude". 

"J'espère que d'ici à l'automne (...), nous pourrons avoir un vaccin" efficace "contre tout ce qui est connu pour le moment", a-t-il souligné lors d'un point de presse organisé par la Fédération internationale de l'industrie pharmaceutique (Ifpma). À cette heure, le variant Omicron semble avoir pris le pas sur les précédentes versions du SARS-CoV2 : Alpha et Delta étant les principaux.

Ainsi, la solution envisagée par le laboratoire américain est celle d'un vaccin annuel. "La solution optimale en terme de santé publique", a estimé Albert Bourla depuis la Suisse. Toutefois, le patron de Pfizer voit un rôle accru dans les mois à venir pour les traitements contre la Covid-19, comme le paxlovid que produit son groupe.

Objectif : limiter la "fatigue vaccinale"

Pfizer mène actuellement des études pour savoir quelle pourrait être la meilleure formule. "Une fois que nous aurons les données qui nous permettent de décider lequel (de vaccin) est le meilleur", a précisé le PDG. En effet, le vaccin a vu son efficacité réduite face au variant Omicron du virus et ses sous-variants qui donnent la Covid-19, même s'il protège encore très efficacement contre les symptômes graves, les hospitalisations et la mort.

À écouter aussi


"Les vaccins qu'on peut prendre une fois par an sont plus faciles à administrer et il est plus facile de convaincre la population de les prendre et nous y travaillons", a insisté Albert Bourla. En effet, alors qu'en France les plus de 60 ans sont désormais autorisés à recevoir une quatrième injection, une certaine fatigue "vaccinale" semble se faire jour. Un phénomène dont le ministre de la Santé Olivier Véran avait reconnu l'existence.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre