1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. Coronavirus : un groupe d'étude pour relancer les restaurants au plus vite

Coronavirus : un groupe d'étude pour relancer les restaurants au plus vite

INVITÉ RTL - Alors que les 240.000 cafés et restaurants de France ne sont pas autorisés à rouvrir le 11 mai, des restaurateurs comme Marc Vanhove, patron des Bistrot Régent, travaillent sans relâche pour une réouverture rapide de leurs établissements.

Un restaurant (illustration).
Un restaurant (illustration).
Crédit : François GUILLOT / AFP
Coronavirus : un groupe d'étude pour relancer les restaurants au plus vite
08:39
Calvi-245x300
Yves Calvi
Animateur

Après le déconfinement, la date de réouverture des restaurants et des bars est attendue par beaucoup de Français. Pour préparer tout cela, Marc Vanhove, fondateur des Bistro Régent et membre du jury de l'émission diffusée sur M6 Qui veut être mon associé, ainsi que plusieurs chefs dont Philippe Etchebest, ont préparé un groupe d'étude pour trouver les meilleures solutions pour rouvrir. 

"C'est un groupe de 18 à 20.000 restaurateurs auquel se joint le syndicat Umih. Nous avons mis en place un dispositif sanitaire et un autre concernant la perte d'exploitation. Sur l'aspect sanitaire, sept dossiers ont été remis à Sébastien Bazin, le patron du groupe Accor ce mercredi 22 avril", assure Marc Vanhove au micro de RTL. 

Concernant les précautions à prendre, le chef évoque par exemple "la prise de température à l'arrivée des clients, des gels hydroalcooliques obligatoires à l'entrée des établissements, le lavage des mains pour les différents employés de la profession et un port du masque avec une visière. Concernant la réception de la marchandise, nous sommes obligés de laver tout ce qui nous est livré, produit par produit. C'est très contraignant et très coûteux (...)", reconnaît Marc Vanhove. La recommandation retenue est d'un mètre d'écart entre chaque convive et chaque table. Cela correspond à -50% de places en moyenne (...) et à priori, il sera retenu entre 6 et 8 convives maximum autour d'une table".

En parallèle de ce dispositif sanitaire, celui de la perte d'exploitation a été mis en place avec "un fond de 14 milliards pour donner une perte d'exploitation de 15 à 20% à tous les établissements de la restauration, ce qui va permettre de sauver les 40% de restaurants et d'entreprises qui allaient faire faillite. Ce fond sera pris en charge par les restaurateurs eux-mêmes et par le biais des assurances", déclare le patron de la chaîne Bistro Régent.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/