1 min de lecture Santé

Coronavirus : un cinquième cas détecté en France

La ministre de la Santé Agnès Buzyn a annoncé ce mercredi 29 janvier qu'un cinquième cas atteint du coronavirus a été confirmé en France. Il s'agit de la fille du quatrième patient contaminé.

Une femme masquée à la suite du coronavirus (illustration)
Une femme masquée à la suite du coronavirus (illustration) Crédit : Pedro PARDO / AFP
Charles Deluermoz et AFP

C'est le cinquième cas confirmé sur le territoire. Un nouveau malade touché par le coronavirus en France a été confirmé ce mercredi 29 janvier par la ministre de la Santé Agnès Buzyn. 

Il s'agit de "la fille du touriste chinois hospitalisé récemment en réanimation dans un état grave" à Paris, qui représentait le quatrième cas recensé en France de cette pneumonie virale apparue en Chine en décembre. La ministre a par ailleurs annoncé le départ d'un premier avion dès ce mercredi soir pour ramener "environ 200" ressortissants français désirant être rapatriés de Wuhan, épicentre de l'épidémie en Chine. 

Ce premier vol, réservé à des "personnes qui ne présentent pas de symptôme", sera suivi d'un autre "demain ou après-demain" qui accueillera d'autres Français et des ressortissants d'autres pays européens. "Si sur place, des personnes ont des symptômes, sont malades, (...) elles seront rapatriés par vols sanitaires spécifiques", a précisé Agnès Buzyn.

Actuellement, près de 600 citoyens européens attendant être rapatriés de Chine, selon la Commission européenne. A Wuhan, vingt-six décès supplémentaires ont été enregistrés depuis mardi 28 janvier, les autorités chinoises faisant état au total de 132 morts et d'environ 6.000 cas confirmés de contamination en Chine continentale.

Lire la suite
Santé Virus Coronavirus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants