1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Coronavirus : trois questions sur la vaccination des enfants
1 min de lecture

Coronavirus : trois questions sur la vaccination des enfants

Pour le moment, le gouvernement, par la voix d'Olivier Véran, se refuse à vacciner les plus jeunes en l'absence d'avis scientifique.

Un jeune fille reçoit une dose du vaccin Pfizer-BioNTech contre le Covid-19 le 29 juin 2021, dans un centre de vaccination situé place de la République à Paris. (Illustration)
Un jeune fille reçoit une dose du vaccin Pfizer-BioNTech contre le Covid-19 le 29 juin 2021, dans un centre de vaccination situé place de la République à Paris. (Illustration)
Crédit : MARTIN BUREAU / AFP
Coronavirus : trois questions sur la vaccination des enfants
01:40
Coronavirus : trois questions sur la vaccination des enfants
01:40
Agathe Landais - édité par Étienne Bianchi

Alors que la Haute Autorité de Santé recommande une troisième dose pour les adultes de plus de 40 ans, les enfants ne sont toujours pas concernés par ces injections en France. Mais qu'en est-il dans d'autres pays ? 

Les États-Unis vaccinent depuis début novembre. Près de 3 millions d'enfants y ont déjà reçu une première dose. Depuis, Israël l'a aussi annoncé, tout comme le Canada ce vendredi après-midi. En Europe, seule l'Autriche a commencé à vacciner les enfants de 5 à 11 ans. Enfin, tous ces pays les vaccinent uniquement avec des doses Pfizer.

Par ailleurs, le dosage n'est pas le même que pour les adultes. Les seringues ne contiennent que 10 microgrammes de vaccin, trois fois moins dosé que pour les adultes. Avec ce dosage moins fort les enfants n'ont pas plus d'effets secondaires.

En France, Olivier Véran précise, sur RTL, attendre l'avis de "l'Agence européenne du médicament (EMA)". Il est attendu normalement pour la mi-décembre. Mais aux vues l'augmentation du nombre de cas chez les enfants dans toute l'Europe, le régulateur a accéléré son calendrier. Et devrait finalement se prononcer dès la semaine prochaine.

À lire aussi

 Et si les autorités françaises de santé vont dans le même sens que l'EMA, le gouvernement pourrait décider de commencer à vacciner les enfants dès le mois de décembre.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/