3 min de lecture Fonctionnaires

Prime coronavirus : quels fonctionnaires pourront toucher cette aide exceptionnelle ?

L'État a décidé de verser une prime exceptionnelle aux fonctionnaires. D'un montant de 1.000 euros, cette prime sera défiscalisée mais on ne sait pas encore quels agents pourront la toucher.

Eco_245x300 L'éco and You Martial You iTunes RSS
>
Coronavirus : quels fonctionnaires pourront toucher la prime exceptionnelle ? Crédit Image : Moerschy / Pixabay | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Anais Bouissou
Anaïs Bouissou édité par Sarah Ugolini

Les fonctionnaires vont enfin être récompensés. Une prime, ou plutôt des primes vont être versées aux personnels des hôpitaux, aux enseignants et aux agents des territoires.

Mettez-vous à la place d’une infirmière, d’un agent d’entretien d’un hôpital parisien ou du Grand Est qui va toucher 1.500 euros de prime, net de cotisation, net d’impôts, plus, pour chaque heure supplémentaire effectuée, un bonus : 50% de salaire en plus qu’une heure supplémentaire habituelle… Le ministère de la santé estime que ça va rapporter 600 euros en moyenne.

Tout compris, pour les personnels les plus au front comme on dit, c’est donc, plus de 2.000 euros supplémentaires qui vont tomber à la fin du confinement. On ne peut que reconnaitre ce gros effort de l’État pour les fonctionnaires. Dans le budget, rien que pour la fonction publique hospitalière, c’est quand même une enveloppe de près d’1 milliard et demi d’euros. Même à l’heure actuelle, où les milliards pleuvent de jour en jour, ça reste un geste qui compte, financièrement. 

Tous les fonctionnaires n'auront pas la même prime

Cependant tous les fonctionnaires n'auront pas la même prime. Les soignants très touchés par le coronavirus auront donc 1.500 euros de prime. Les autres, les agents hospitaliers, de départements moins concernés, qui ne sont pas dans des unités spéciales Covid, toucheront eux 500 euros.

À lire aussi
067_325240 société
La discrimination positive "risque de créer les injustices du présent" selon Éric Brunet

Reste les fonctionnaires des autres fonctions publiques. Les profs, les agents des ministères, des collectivités territoriales... Pour eux aussi, les gratifications seront à géométrie variable. En gros, un agent sur cinq sera récompensé. La priorité revient aux enseignants qui ont fait classe aux enfants de soignants, et aux agents de l’administration pénitentiaire. Ils toucheront 1.000 euros. 

Tout le monde n’aura donc pas le droit à sa prime. Et qui précisément dans le détail, sera concerné ? Ce détail-là, qui a son importance, reste encore flou. Le gouvernement va verser une prime exceptionnelle d'un montant maximal de 1.000 euros à des milliers de fonctionnaires. Elle sera exonérée d'impôts et de cotisations sociales. Les agents concernés sont ceux qui ont eu un surcroît d'activité important avec le confinement lié au coronavirus et assuré la continuité du service public. Les soignants, eux, bénéficieront d'un plan spécifique.

Un premier geste en attendant un vrai plan du gouvernement

Entre les primes variables et les critères pas très clairs, cela inquiète les syndicats dont la première réaction est de dénoncer une usine à gaz. Pas un seul représentant a fait part de sa satisfaction. On part d'une idée de prime parfaitement louable, prime très attendue, mais espérons qu'elle ne se transforme pas en ressentiment sur le terrain. 

Cette prime est le premier "merci" de l'État, le début peut-être d'une période calinothérapie dont les fonctionnaires, et particulièrement les agents de l'hôpital public, ont besoin après des années de disette. C'est également le cas des salariés du secteur médico-social, public comme privé, des aides-soignants des Ehpad et des auxiliaires de vie à domicile. C'est tout le secteur du grand âge, pour lequel une prime a également été promise, sans qu'on en connaisse à ce stade ni le montant, ni les modalités de versement.  

Tout cet argent-là, cet effort, aussi important soit-il pour le budget, n'est en fait que la toute première étape d'un plan qui doit être plus vaste avec de vraies revalorisations tout au long de la carrière. Dans cette attente, on peut comprendre que les personnels restent prudents. Ils ne souhaitent pas se réjouir trop vite par crainte d'être plus tard déçus. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Fonctionnaires Prime Gouvernement
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants