2 min de lecture Coronavirus France

Coronavirus : pourquoi parle-t-on de "couvre-feu" ?

ÉCLAIRAGE - Le "couvre-feu" pourrait être décrété à Paris et en Île-de-France pour casser la deuxième vague de l'épidémie. Une technique médiévale.

En mars 2020, la ville de Nice avait instauré un couvre-feu.
En mars 2020, la ville de Nice avait instauré un couvre-feu. Crédit : VALERY HACHE / AFP
signature paul turban
Paul Turban et Jean-Baptiste Giraud

Le président de la République Emmanuel Macron est attendu à la télévision ce mercredi 14 octobre. Il prendra la parole au sujet de la situation sanitaire. Face à une deuxième vague d'ampleur, un "couvre-feu" pourrait être décrété à Paris et en Île-de-France pour lutter contre l'épidémie de Covid-19. Une technique (et une expression) venant tout droit du début du Moyen-Âge. 

À l'époque, les maisons étaient construites en bois. Il y avait donc un fort risque d'incendie, rapporte Jean-Baptiste Giraud, auteur de Pourquoi les bananes sont-elles courbées ? Or, alors que le chauffage était quasi-exclusivement assuré par des feux de bois, il était tentant de laisser le feu brûler la nuit pour ne pas souffrir du froid. 

Pour éviter l'embrasement général, les bourgmestres, les maires de l'époque, ont imposé un couvre-feu : à partir d'une certaine heure, indiquée par une cloche disposée sur le beffroi ou la mairie de l'époque, tous les feux devaient être éteints, y compris les flammes des bougies. 

>
Questions au saut du lit du 21 mars 2020 Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :

Extinction des feux

Guillaume le Conquérant aurait le premier, lors de la conquête de l'Angleterre en 1066, fait prendre une autre tournure au "couvre-feu", avant que celle-ci ne se répande au XIIe siècle, comme l'a expliqué l'historien Franck Ferrand sur Europe 1. Il s'agit alors pour un envahisseur de contraindre un peuple soumis à rentrer chez soi tous feux éteints à partir d'une certaine heure

Il s'agissait de davantage pouvoir surveiller les populations la nuit, à une époque où n'existait ni l'éclairage public, ni la vidéosurveillance. Le premier usage de l'expression "couvre-feu" disparaît, elle, au fur et à mesure que les villes se reconstruisent en pierre

En France, un "couvre-feu" particulièrement marquant a été mis en place par la Wehrmacht pendant la Seconde Guerre mondiale, rappelle Ouest-France. De 21 heures à 6 heures, l'éclairage public était coupé. Depuis, des couvre-feu ont été imposés par des communes lors d'émeutes, comme en 2005, ou lors du confinement

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Coronavirus langue française
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants