1 min de lecture Transports

Coronavirus : pourquoi les transports en commun ne sont pas suspendus

ÉCLAIRAGE - Les transports en commun et interurbains continuent de fonctionner, avec un trafic réduit, malgré l'épidémie de nouveau coronavirus Covid-19. Ils sont cependant indispensables.

Un métro à Paris le 2 décembre 2019 (illustration)
Un métro à Paris le 2 décembre 2019 (illustration) Crédit : Lionel BONAVENTURE / AFP
Marie Guerrier
Marie Guerrier et Paul Turban

Emmanuel Macron a annoncé ce lundi 16 mars que "à partir de demain midi et pour 15 jours au moins, nos déplacements seront drastiquement réduits".

Sur RTL, certains auditeurs s'étonnent que dans une telle période où la France se confine les transports urbains et interurbains circulent encore. Or, l'arrêt des transports en commun mettrait un terme à tous les déplacements, notamment ceux des personnels soignants qui n'ont pas tous une voiture.

Dans ce sens, Emmanuel Macron a rappelé que "seuls doivent demeurer les déplacements nécessaires". Dès ce lundi, le nombre de passagers baisse ce lundi 16 mars : il a diminué de moitié sur le réseau RATP.

À la SNCF, des dispositions ont été prises pour les TGV : les portillons d'accès aux quais sont ouverts et dans le train et il est suggéré de prendre une place loin des autres passagers, même si ce n'est pas votre place attribuée, quand cela est possible.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Transports Coronavirus Épidémie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants