1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Coronavirus : passer de pandémie à endémie, ce que cela signifie
2 min de lecture

Coronavirus : passer de pandémie à endémie, ce que cela signifie

En voulant traiter la Covid-19 comme une maladie "endémique", l'Espagne a placé le débat au centre des discussions entre les gouvernements européens sur la façon de considérer le virus. Mais qu'est ce que cela signifie et qu'est ce qui pourrait changer ?

Des passants portent des masques à Bordeaux, rue Saint-Catherine (illustration)
Des passants portent des masques à Bordeaux, rue Saint-Catherine (illustration)
Crédit : PHILIPPE LOPEZ / AFP
Romain Giraud

À la mi-janvier, l'Espagne, avant d'être rejoint par d'autres pays, faisait part de sa volonté de traiter le Covid-19 comme une maladie "endémique", alors que le virus a été déclaré "pandémie" par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) le 11 mars 2020, soit il y a près de deux ans. 

Le stade de la pandémie est le seuil maximum d'alerte sur la propagation d'un virus, c'est une épidémie qui touche la population de tout un continent, voire du monde entier. Elles apparaissent lors de déséquilibres majeurs liés à des modifications sociales et environnementales. Parmi les grandes pandémies de l'histoire, outre le Covid-19, la peste noire du XIVe siècle ou encore la grippe espagnole du XXe siècle sont les plus marquantes et meurtrières. 

L'alerte pandémie signifie que des mesures pour contrôler le virus doivent être prises à l'échelle d'un continent, voire internationale, en responsabilisant les populations. Traiter le Covid-19 comme une maladie endémique marquerait donc la fin de la plupart des restrictions. En effet, selon la définition donnée par l'académie de médecine, une endémie est le "fait qu’une maladie se manifeste d’une façon permanente ou prolongée dans une région ou au sein d’une collectivité". Autrement dit : vivre normalement avec le virus, comme une grippe saisonnière.

Pour autant, pas question pour l'OMS d'envisager dans l'immédiat cette hypothèse en Europe, et ce, malgré le taux de vaccination et la forte propagation d'Omicron, comme l'a déclaré dimanche le directeur Europe Hans Kluge : "Endémique signifie que l'on peut prévoir ce qui va se passer, ce virus a surpris plus d'une fois. Nous devons donc être très prudents", a-t-il estimé, ajoutant néanmoins que, "à moyen terme, il est plausible que la région Europe se rapproche d'une fin de la pandémie". 

Endémie ne veut pas dire que le virus est moins dangereux

À lire aussi

Le seul fait que la pandémie de Covid-19 passe un jour à un stade endémique ne veut pas non plus dire que le virus n'est plus dangereux. C'est ce qu'a souhaité préciser, mardi 18 janvier, le responsable des situations d'urgence à l'OMS, le docteur Michael Ryan : "Les gens opposent pandémie et endémie mais le paludisme endémique tue des centaines de milliers de gens, le VIH est endémique, la violence endémique dans nos villes", a-t-il déclaré au cours d'un panel virtuel du Forum économique mondial.

"Endémique en soi ne veut pas dire que c'est bon. Endémique ça veut juste dire que c'est là pour toujours", a-t-il martelé.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/