1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Coronavirus : où en est le dispositif Covax, censé assurer la vaccination de 192 pays ?
2 min de lecture

Coronavirus : où en est le dispositif Covax, censé assurer la vaccination de 192 pays ?

Six mois après la création du Covax, la solidarité internationale semble ne plus être d'actualité. Face aux inégalités d'accès aux vaccins contre le coronavirus, "une diplomatie vaccinale" se met même en place.

 Une infirmière vaccine une personne âgée contre la Covid-19 le 20 janvier 2021, dans un centre de vaccination à Quimper, dans l'ouest de la France.
Une infirmière vaccine une personne âgée contre la Covid-19 le 20 janvier 2021, dans un centre de vaccination à Quimper, dans l'ouest de la France.
Crédit : FRED TANNEAU / AFP
Coronavirus : où en est le dispositif Covax, censé assurer la vaccination de 192 pays ?
02:20
Emilie Baujard - édité par Marie Zafimehy

"Personne ne sera en sécurité tant que le monde entier ne le sera pas". L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) alerte sur la situation des pays les plus pauvres. Pour leur garantir un accès équitable aux vaccins contre la Covid19, l'institution a mis en place un système inédit de distribution : Covax. Un dispositif aux débuts très chaotiques : les premières doses ne devraient arriver qu'en juin...

Covax est né l'été dernier avec pour ambition de vacciner toute la planète en même temps et sur un même rythme. En gros, Covax devient la centrale d'achat des vaccins pour ensuite les redistribuer équitablement entre tous les pays du monde. L'idée était aussi de peser dans les négociations avec les laboratoires et empêcher la flambée des prix : 192 pays adhèrent alors à ce système totalement inédit. 

Où en est-on aujourd'hui ?

Et bien, la solidarité internationale a volé en éclats dès la découverte des vaccins. Par peur de manquer, l'Union Européenne et les États-Unis ont signé directement des accords avec les laboratoires... sans passer par Covax. Réactions en chaîne : d'autres pays font de même. Résultat : les pays riches ont acheté à eux seuls, et avant même qu'elles soient disponibles, la quasi-totalité des doses de vaccins. Ce qui fait qu'à ce jour, aucun pays africain n'a encore reçu de dose.

Cela veut dire qu'aujourd'hui, Covax n'a distribué aucune dose de vaccin. Le mécanisme patine totalement, les doses pré-commandées sont insuffisantes et même pas encore disponibles. Le 18 janvier dernier, le patron de l'OMS a déclaré : "le monde est au bord d'un échec moral catastrophique"

Vers une diplomatie vaccinale

À lire aussi

Alors, pour ne pas rester sur le carreau, certains pays se sont donc tournés vers la Chine et la Russie. L'Algérie et le Palestine, par exemple, ont acheté en urgence des doses de Spoutnik V... Et les Seychelles, le seul pays africain qui a débuté sa vaccination, le fait avec des doses chinoises données par l'Arabie Saoudite. Doucement se met donc en place une diplomatie vaccinale dans le monde...

Pour calmer le jeu, Covax vient d'annoncer la liste des premiers pays à être livrés, ils recevront les doses d'ici le mois de juin : il y a par exemple la Colombie, le Pérou, le Rwanda ou encore la Moldavie. Mais ça ne devrait concerner que le personnel soignant et pas encore les populations.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/