2 min de lecture Coronavirus

Confinement : non, il n'y avait pas de bouchon sur le périph parisien à la veille des vacances

De nombreux internautes se sont indignés en voyant des photos montrant des bouchons monstres sur le périphérique parisien, dus à de soit-disant départs en vacances. Or, il n'y a eu qu'un kilomètre de ralentissement, vendredi 3 avril.

micro générique Fact Checking Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
Confinement : non, il n'y avait pas de bouchon sur le périph parisien à la veille des vacances Crédit Image : Geoffroy Van Der Hasselt / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par Benoît Collet

L’assaut de fake news a débuté le 3 avril, au moment où une partie de la France, dont la capitale, entamait les vacances de printemps. Sur Twitter, des photos de bouchons sur le périphérique parisien se sont multipliées, alors que le pays est en plein confinement et que le gouvernement a interdit tout déplacement vers les lieux de villégiature.

"Énorme bouchon à l’entrée de l’autoroute de la Normandie"; "Mais pourquoi ne veulent-ils rien comprendre?"; "Photo envoyée à l'instant par mon ami qui revient du boulot : le périph à Paris est encombré à 16h30. La Bretagne et la Normandie, préparez-vous"... Sur les réseaux sociaux, beaucoup de messages ont décrit les Franciliens comme irresponsables, prêts à braver tous les interdits pour diffuser le virus sur la côte ouest.
 
Si certains on en effet bravé l’interdit, ces supposés embouteillages monstres n'ont quant à eux pas existé. Quand on pose la question à la préfecture de police, elle renvoie au site Sytadin, qui mesure les ralentissements routiers. Vendredi à 18 heures, ce site n'indiquait qu'un kilomètre d'embouteillages en Île-de-France.

Utilisation de photos antérieures au confinement

Les photos d'embouteillages viennent bien du périphérique parisien mais ce sont des ralentissements souvent dus aux contrôles de police. Donc le raisonnement de ces messages censés démontrer l’incapacité des forces de l’ordre à faire respecter le confinement est totalement battu en brèche puisque ces contrôles ont justement été mis en place pour vérifier les autorisations de sortie. Certains internautes n'ont pas non plus hésité à diffuser d’anciennes images du périphérique bondé.

Depuis le début du confinement, les Parisiens sont accusés de répandre le virus comme on accusait auparavant certaines catégories de la population d’empoisonner l’eau des puits. On estime à 1 million le nombre de Franciliens ayant quitté leur région pour se confiner ailleurs, au moment où le gouvernement ordonnait de se cloîtrer. Forcément cela a fait grincer des dents un peu partout en France. Une fuite en avant de certains qui désormais stigmatise toute une région. C'est un peu le retour de la surannée opposition Paris/Province.

Non, les animaux ne peuvent pas transmettre le Covid-19

À lire aussi
Laurent Gerra humour
Le meilleur de Laurent Gerra avec Didier Raoult et Francis Cabrel

On a appris le 6 avril que le tigre du zoo du Bronx à New-York était contaminé au Covid-19. La semaine passée, des chats étaient infectés en Belgique. Selon les dernières informations, il est possible mais rare que les animaux attrapent le virus. En revanche ils ne peuvent pas le transmettre aux humains, contrairement à ce que disent les messages incitant à laver les animaux de compagnie à la javel.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Confinement Périphérique parisien
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants