1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Coronavirus : non, il n'y a pas de vers microscopiques et de parasites dans les masques
2 min de lecture

Coronavirus : non, il n'y a pas de vers microscopiques et de parasites dans les masques

FACT CHECKING - Sur plusieurs réseaux sociaux circulent plusieurs vidéos où certains internautes assurent avoir identifié des "parasites" ou des "vers" sur des masques anti-Covid.

Des masques chirurgicaux (Image d'illustration).
Des masques chirurgicaux (Image d'illustration).
Crédit : Karolina Grabowska / Pexels
Des vers microscopiques et des parasites retrouvés dans les masques anti-Covid ?
02:43
Des vers microscopiques et des parasites retrouvés dans les masques anti-Covid ?
02:43
Vaccins : pourquoi la priorisation de certains salariés prend-elle autant de temps ?
03:19
micro générique
Jean-Mathieu Pernin

Ça vous gratte quand vous portez un masque ? C’est normal ce sont les vers qui sortent et glissent sur votre peau.. Je sais ce que je dis, j’ai vu pleins de vidéos sur internet qui l’affirment. Voilà la nouvelle tendance que l’on trouve sur YouTube, Facebook, Twitter, Telegram et notamment TikTok, le réseau social qui fait fureur chez les plus jeunes.

Des vidéos qui apporteraient la preuve que des organismes vivants se trouvent dans nos masques circulent sur les réseaux sociaux. Au contact de la chaleur à la loupe, on voit des petits cils noirs bouger et ce commentaire d’un jeune youtubeur trouvé par l’AFP : "C'est trop dégueu. C'est des trucs qu'on met toute la journée sur notre tête à l'école et à l'intérieur il y a des bactéries vivantes qui se collent à notre peau !"

Une vidéo qui a été vue plus de 5.000 fois mais d’autres ont été vues 300 ou 500.000 fois notamment sur les réseaux sociaux d’Europe de l’Est. Est-ce dangereux ? Pas vraiment. Ces petits fils noirs que l'on voit dans la vidéo ne sont ni des microbes, ni des vers, ni des nanoparticules. Ce sont tout simplement des fibres.

Qu'est-ce que sont des "Morgellons" ?

Comme l’explique l’AFP, Morgellon est le nom donné à une maladie controversée qui consiste à ressentir des filaments sous la peau et que certains scientifiques qualifient de délire psychotique. La conviction d’être infecté de parasites est un phénomène qui a été appelé 'maladie de Morgellon' par les patients eux-mêmes, bien qu'il y ait un manque de preuves médicales de son existence", lit-on ainsi dans un article publié en 2010 par la Société allemande de dermatologie. 

À lire aussi

On va un peu plus loin avec Bruno Grandbastien, de la Société française d’hygiène hospitalière, qui explique à Libération n’avoir "aucun élément corroborant" l’existence de vers ou de parasites dans des masques à partir des remontées de la part du personnel des établissements hospitaliers.

Les cotons tige, eux aussi victimes d'intox

En janvier dernier, une vidéo virale sur Facebook démontrait que des organismes vivants sortaient du coton tige de l’écouvillon servant au test PCR, bien sûr c’était faux. Assez simple à vérifier puisque masques et écouvillons sont, dans ces vidéos, manipulés avec les mains, bouillis ou mis sous l’eau et les fibres ressortent avec aucun danger mais apparemment ça donne des idées ….Masques Attack bientôt sur vos écrans.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/