1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Von der Leyen : l'affront a-t-il été provoqué par le protocole de l'UE ?
2 min de lecture

Von der Leyen : l'affront a-t-il été provoqué par le protocole de l'UE ?

FACT CHECKING - La Turquie déclare avoir respecté un protocole européen lors de cette séquence. Mais qu'en est-il vraiment ?

Ursula von der Leyen restée debout en visite à Erdogan.
Ursula von der Leyen restée debout en visite à Erdogan.
Crédit : AFP / TURKISH PRESIDENTIAL PRESS SERVIC
Von der Leyen : un affront provoqué par le protocole de l'UE comme l'affirme la Turquie ?
02:35
Von der Leyen : un affront provoqué par le protocole de l'UE comme l'affirme la Turquie ?
02:35
micro générique
Jean-Mathieu Pernin - édité par Jérémy Billault

C’est la vidéo de la semaine. Ursula Von der Leyen, présidente de la commission européenne est reléguée sur un canapé alors que Charles Michel, président du Conseil européen discute avec Recep Tayyip Erdogan, président turc assis sur des chaises côte à côte, entre hommes.

Des images d’un autre temps où une femme se fait reléguer loin des hommes, où une femme aussi importante n’est pas considérée. Depuis mercredi pourtant, la Turquie dit qu’elle n’a fait qu’appliquer le protocole européen soit deux chaises et non trois, les services de Charles Michel expliquent que le président avait bien la préséance sur la Commission pour le protocole international.

Troisième son de cloche, encore différent, venu de la Commission européenne : le porte-parole d'Ursula von der Leyen a affirmé pour sa part que "les présidents des deux institutions avaient le même rang protocolaire". Il est temps de vérifier.

Des précédents accablants

Plongeons nous avec délice dans les textes régissant l'Union européenne et ouvrons l’accord inter-institutionnel du 1er mars 2011, qui fixe un ordre protocolaire ainsi on peut y lire "dans le cadre de la représentation extérieure de l'Union, l'ordre de préséance entre les personnalités est le suivant : 1. Président du Conseil européen ; 2. Président de la Commission ; 3. Haut représentant de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité". 

À lire aussi

Donc quand les services d'Ursula von der Leyen disent que la Commission et le Conseil européen ont le même rang protocolaire, ce n’est pas vrai. Il y a un ordre d’importance en fonction du statut.
Mais ce règlement n'est pas toujours respecté. Et c’est là le problème pour les Turcs comme pour Charles Michel. En effet, des photos et des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux ont montré que cette règle protocolaire avait été largement bafouée. 

Ainsi en 2015, Erdogan à Antalya reçoit le président du Conseil européen Donald Tusk et le prédécesseur de Ursula Von der Leyen, Jena Claude Juncker ,et les trois hommes sont assis côte à côte, même scène en 2017 à Bruxelles avec Donald Trump. Charles Michel a expliqué sur une chaîne d’info belge qu’il ne s’est pas levé pour éviter un incident diplomatique, l’incident d’égalité lui par contre, perdure.

L'équipe de l'émission vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/