2 min de lecture Confinement

Coronavirus : "Le déconfinement n'arrivera pas avant de très longues semaines", dit le Pr Juvin

INVITÉ RTL - Le chef des urgences de l'hôpital européen Georges-Pompidou Philippe Juvin l'affirme, il faudra être très patient avant d'apercevoir le bout du tunnel.

>
Philippe Juvin était l'invité du Journal inattendu (1/2) Crédit Image : VALENTIN FLAURAUD / CHAM / AFP-Services | Crédit Média : Ophélie Meunier | Durée : | Date :
Ophélie Meunier et Léa Stassinet

Dans un premier temps, le professeur Philippe Juvin, chef des urgences de l'hôpital européen Georges-Pompidou situé à Paris, avait estimé que le confinement durerait au minimum deux mois. Une vision qu'il juge désormais "optimiste", comme il l'a expliqué au micro du Journal inattendu ce samedi 11 avril. 

"Le déconfinement doit arriver par vagues, peut-être en libérant d'abord les plus jeunes", affirme le médecin, qui donne ensuite la marche à suivre pour ne pas subir une 2e vague de contaminations par la suite. "Il faut tester la population pour libérer d'abord ceux qui ont eu le virus et utiliser l'intelligence artificielle pour identifier les clusters qui pourraient émerger". 

"Il faut également augmenter le nombre de lits de réanimation, et donner des masques à la population", explique Philippe Juvin, pour qui "le déconfinement général n'aura pas lieu avant de très très longues semaines".

Le "scandale" des Ehpad

Le professeur en médecine est également revenu sur le drame qui se joue en ce moment dans les Ehpad, où des centaines voire un millier de résidents sont décédés des suites du Covid-19. "C'est un scandale", dénonce Philippe Juvin, qui évoque le manque de personnel et parle de "pompes à fric" où "l'intérêt des personnes âgées est complètement abandonné".

À lire aussi
Les apprentis de la mention complémentaire "desserts de restaurant" sous les ordres de la chef pâtissière Mireille Rouquette Cuisine
Angers : les apprentis cuisiniers régalent le Secours populaire

Pour le médecin, cette crise montre les défaillances de ces établissements, et il faudra se pencher sur leur gestion après l'épidémie. Tout comme il faudra repenser complètement le système de santé, comme l'a évoqué Emmanuel Macron lors d'un discours prononcé à Mulhouse.

Comment redonner du souffle aux hôpitaux ?

Mais comment sortir les hôpitaux de l’asphyxie ? Philippe Juvin a donné des pistes au micro de RTL. Pour lui, il faudrait déjà une "meilleure articulation entre la médecine de ville et la médecine hospitalière" pour avoir plus d'informations sur les patients qui arrivent à l'hôpital et ceux qui en sortent pour être hospitalisés à domicile. 

Deuxièmement, le médecin pointe du doigt "le manque de logistique terrible" auquel les soignants font face. "La pénurie de masques n'est que la partie visible de l'iceberg", explique-t-il. Il rappelle que les hôpitaux français sont sous-dotés en matière de lits de réanimation : "Nous en avons 5.000 alors qu'en Allemagne, ils en ont 20 à 25.000".

On se demande où va l'argent

Philippe Juvin
Partager la citation

Celui qui dénonce une "absence de vision médicale des choses" concernant les plans menés pour les hôpitaux depuis 20 ans plaide également pour une meilleure redéfinition des missions des soignants. "Hors crise, un urgentiste passe 70% de son temps devant son ordinateur pour passer des coups de fil et trouver des lits", fustige-il.

"On se demande où va l'argent" alloué aux hôpitaux, se désespère-t-il. "Il va ailleurs que dans le soin et c'est un drame". En conclusion, le chef des urgences de l'hôpital européen Georges-Pompidou estime que pour redonner du souffle aux hôpitaux il faut : "cesser de faire des économies sur le soin, mieux payer les professionnels de santé, les recentrer sur leur missions, faire maigrir la structure administrative des hôpitaux et il faut redonner à l'hôpital des directions médicales qui avaient été oubliées". "Nous n'accepterons plus de travailler comme nous l'avons accepté par le passé", termine Philippe Juvin.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Confinement Coronavirus Hôpitaux
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants