1 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : l’entreprise d'Évane, 12 ans, fabrique et vend des masques

Avec sa marque "Vert dur'able", la collégienne a déjà fabriqué et vendu 160 masques grand public.

>
Coronavirus : à 12 ans, Évane est une cheffe d'entreprise qui fabrique et vend des masques grand public Crédit Image : Samuel GOLDSCHMIDT / RTL | Crédit Média : Samuel Goldschmidt | Durée : | Date :
Générique 6
Samuel Goldschmidt édité par Marie Gingault

Il n'y a pas d'âge pour se mobiliser contre le coronavirus, Évane, une jeune collégienne de 12 ans, vient de créer sa propre entreprise de masques. Une toute jeune patronne qui, privée d'école, s'est découvert un don pour la couture, et ça tombe bien : la France à besoin de main d'oeuvre. 

Résidente de Seloncourt dans le Doubs (25), la jeune Évane a déposé ses statuts en bonne et due forme afin de monter son entreprise. Si sa maman a prêté son nom, la patronne c'est bien la collégienne : "À la base c'était pour des produits ménager naturels solides, mais au début du confinement je me suis mise à faire des masques", explique-t-elle, "J'ai vu la détresse des gens qui étaient en contact avec les autres, alors je me suis mise à ma machine à coudre", témoigne la jeune fille. 

Si à l'origine les masques étaient destinés aux infirmiers et aux caissiers, Évane s'est mise "à en faire pour les facteurs, les livreurs, puis tous les gens qui en voulaient". La collégienne arrive à s'approvisionner en tissus, et en élastique, cette nouvelle denrée rare, puis à maîtriser la machine à coudre toute seule : "J'en avait fabriqué 160 puis je voulais faire une pause dans les commandes, sauf qu'il y a beaucoup de gens qui m'en ont demandé, du coup j'ai repris et là j'en ai au moins 30 à faire", précise la jeune cheffe. 

Allier devoirs et couture

Sauf que pour la collégienne, l'école à repris à distance, mais pour Évane, pas question d'arrêter la fabrication de masques, la jeune fille souhaite allier les deux : "Je vais me limiter à peu près à cinq par jours pour quand même pouvoir faire mes devoirs et visioconférences", souligne la jeune entrepreneuse.

À lire aussi
Un policier contrôle l'attestation dérogatoire d'un homme à Paris pendant le couvre-feu, le 17 octobre 2020 coronavirus
Déconfinement : de quels documents avez-vous besoin pour vous déplacer dès aujourd'hui ?

Ce sont des masques grand public que fabrique Évane, réalisés d'après les patrons de l'Afnor et vendus au prix de 5 euros. La jeune patronne de la marque "Vert dur'able" poursuivra cette initiative tant que ses devoirs lui en laisseront le temps.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Confinement Risque sanitaire
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants