1 min de lecture Épidémie

Coronavirus : les soignantes plus à risque à cause de masques non-adaptés aux femmes

VU DANS LA PRESSE - Les soignantes ont plus de risques d'être contaminées au coronavirus parce que les masques ont été conçus selon un gabarit d'homme.

Une infirmière ajuste son masque de protection, dans une unité Covid-19, en France.
Une infirmière ajuste son masque de protection, dans une unité Covid-19, en France. Crédit : Ludovic Marin - AFP
photo camille
Camille Sarazin Journaliste

Les soignants sont en réalité, en grande majorité, des soignantes. Aide-soignantes, infirmières, doctoresses : elles sont en première ligne dans la lutte contre le coronavirus. Mais les équipements qui sont censés les protéger sont inadaptés. 

"Les masques de protection ont été conçus pour un homme d'1m90 taillé comme un joueur de rugby", explique une soignante britannique, interrogé par The Guardian. Experts et syndicats du NHS, le système de santé publique du Royaume-Uni, tirent la sonnette d'alarme. La vie des soignantes est menacée parce que les équipements n'ont pas été faits pour elles.

Il suffit de les voir serrer leur masque sur leur visage, si fort qu'elles se font mal, ou relever les manches de leur blouse de protection. Certaines, explique The Guardian, arrivent à peine à voir quelque chose, tandis que d'autres utilisent du ruban adhésif pour éviter les espaces entre le masque et leur mâchoire. 

"Le sexisme est très présent ici"

Les membres du personnel soignant doivent pourtant passer un test, pour vérifier qu'ils portent un masque de taille adaptée, sans aucune fuite. Mais une infirmière, qui travaille en soins intensifs, révèle que la moitié des femmes de son service n'ont pu réussir correctement ces essayages. "Les seuls hommes que je connaissais qui n'ont pas réussi sont soit très petits, soit portent une barbe et refusent de la raser", explique-t-elle. "Le sexisme est très présent ici."

À lire aussi
épidémie
Coronavirus Brésil : l'épidémie flambe, Bolsonaro jugé responsable de la situation

"La vie des femmes est mise en danger à cause de masques qui ne leur vont pas", explique la doctoresse Helen Fidler, vice-présidente du comité de consultants de la British Medical Association. "Nous savons que des masques de protections adaptés sont efficaces, mais les masques sont conçus d'après un gabarit d'homme. L'ironie, c'est que 75% du personnel du NHS sont des femmes."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Épidémie Coronavirus Hôpitaux
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants