1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Coronavirus : Fischer préconise "une vaccination tous les six mois" pour "15 à 20 millions de Français"
2 min de lecture

Coronavirus : Fischer préconise "une vaccination tous les six mois" pour "15 à 20 millions de Français"

Le président du conseil d'orientation de la stratégie vaccinale français a de nouveau exhorté les Français les plus fragiles à recevoir une seconde dose de rappel de vaccin contre le Covid-19.

Alain Fischer président du Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale
Alain Fischer président du Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale
Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP / POOL
Théo Putavy

"Aujourd'hui pour les personnes fragiles - les personnes âgées de plus de 60 ans et les malades - qui représentent 15-20 millions des Français - c'est ce qu'il faut". Interrogé au sujet de la recrudescence avérée de cas de Covid-19 en France, Alain Fischer, président du conseil d'orientation de la stratégie vaccinale français, s'est de nouveau prononcé jeudi 30 juin sur France Inter en faveur d'une seconde dose de rappel de vaccin - aussi appelée quatrième dose - pour les personnes à risques.

Le professeur a ainsi ajouté qu'il faudrait effectuer "environ une vaccination tous les six mois, sachant qu'une infection joue à peu près l'équivalent en termes de protection immunitaire". "Pour certains, les plus fragiles, c'est même plus que cela", afin de lutter contre les formes grave du virus, a-t-il précisé.

Il rejoint le président du conseil scientifique Jean-François Delfraissy qui encourageait ce jeudi 30 juin sur RTL, les plus âgés à se faire vacciner dans une "ère Omicron" responsable d'une 7e vague épidémique qui devrait atteindre son pic fin juillet

Sondage
Nouvelle vague de Covid-19 : êtes-vous inquiets pour cet été ?*

Un 1er rappel pour les jeunes

Parmi les plus jeunes, "un certain nombre n'ont toujours pas reçu de 3e dose, il faut au minium un premier rappel", a plaidé Alain Fischer, même s'il "n'y a pas d'indication de rappel". 

À écouter aussi

Bien qu'il soit presque impossible de prédire l'évolution de l'épidémie dans les mois, voire les années à venir, le professeur a tout de même dévoilé les prédictions des autorités sanitaires. "On peut penser qu'on entre quand même dans un système où il y aura des recrudescences saisonnières", a-t-il annoncé avant d'ajouter que" plausiblement, un rappel annuel suffira avec la grippe".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/