1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Coronavirus : faut-il taxer les plus riches en cette période de crise sanitaire ?
1 min de lecture

Coronavirus : faut-il taxer les plus riches en cette période de crise sanitaire ?

En pleine crise sanitaire mondiale, Joe Biden souhaite taxer davantage les plus riches. Mais qu'en est-il de la France et des autres pays ?

Photo du président Joe Biden avec la vice-présidente Kamala Harris (G) et la présidente de la Chambre des représentants des États-Unis Nancy Pelosi (D) le 8 avril 2021.
Photo du président Joe Biden avec la vice-présidente Kamala Harris (G) et la présidente de la Chambre des représentants des États-Unis Nancy Pelosi (D) le 8 avril 2021.
Crédit : POOL / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP
Taxer les plus riches, une idée qui revient en grâce en cette période de crise sanitaire ?
50:53
Taxer les plus riches, une idée qui revient en grâce en cette période de crise sanitaire ?
50:53
Eric Brunet & Camille Guesdon

En France, aux États-Unis ou de le monde, faut-il demander aux plus riches de supporter symboliquement une partie du coût de la crise sanitaire ? Joe Biden, le président américain, souhaite taxer davantage les riches. L'exécutif français est en porte-à-faux à un an des présidentielles. 

Selon Manon Aubry, députée européenne de la France insoumise et co-présidente de la gauche au parlement européen, le souhait de Joe Biden "ringardise plus que jamais l'Union européenne et Emmanuel Macron. Quand on voit que Joe Biden fait tout l'inverse de ce qu'est en train de faire le gouvernement ici en France". Le président américain augmente un taux d'imposition pour les plus riches "pendant qu'Emmanuel Macron supprime l'ISF".

Sur le plan fiscal, la France n'est pas les États-Unis. Pour Agnès Verdier-Molinié, économiste, directrice générale de la Fondation IFRAP, "la France est le pays le plus taxé des pays développés, il faut qu'on arrête de se dire qu'il faudrait suivre l'exemple de ceux qui sont en train de remonter l'impôt. Par exemple, l'impôt sur les sociétés qui vient d'être évoqué, nous on va atterrir à 25% à l'horizon 2022". Ce qui est très supérieur au taux évoqué à l'objectif de Biden.

La gauche demande depuis longtemps une augmentation de la fiscalité. Selon Sylvain Maillard porte-parole des députés LaRem, "notre majorité a été très claire, elle ne veut pas et n'augmentera pas les impôts jusqu'en 2022. C'est un engagement car nous payons déjà beaucoup d'impôts". Si on fait une comparaison de la France et des États-Unis sur l'impôt sur le revenu c'est "faux, car nous finançons énormément de choses" comme l'école. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/