3 min de lecture

Coronavirus et confinement : les Français se sont mis au sport grâce au numérique

Le nombre d'offres numériques permettant de faire du sport a explosé durant la crise du coronavirus. Sport Heroes fait partie de ces applications accessibles à tous.

Stephane Carpentier RTL Matin Week-end Stéphane Carpentier
>
Coronavirus et confinement : les Français se sont mis au sport grâce au numérique Crédit Image : Pixabay | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Isabelle Langé
Isabelle Lange édité par Sarah Rozenbaum

La crise du coronavirus a au moins eu un aspect bénéfique : paradoxalement, il a permis à beaucoup de personnes de faire ou se de remettre au sport mais souvent d'une autre manière, grâce à Internet.
 
Le sport pendant le confinement s'est digitalisé avec le nombre d'offres via les réseaux sociaux pour garder la forme qui a explosé depuis la mi-mars... Sur le site de RTL, d'ailleurs, les champions des Étoiles du sport proposaient chaque jour en vidéo des exercices pour bien vivre le confinement. 

Quant aux salles de sport fermées, elles ont et continuent de proposer des cours sur la toile. Mais la championne des applications, c'est celle de Sport Heroes. Avec plus de 1,4 million d'abonnés, la start-up française est l'une des plus grosses fédérations sportives en France. Sport Heroes, c'est un service qui s'adresse à des coureurs, des nageurs ou des cyclistes. C'est gratuit et ça peut rapporter gros. 

Fanny est pharmacienne, elle est membre depuis plusieurs années : "La première année où j'ai commencé à courir, c'est-à-dire il y a 4 ans, j'étais encore à la fac et j'avais entendu parler qu'il existait des applications connectées comme ça où on pouvait synchroniser le nombre de kilomètres parcourus pour échanger avec des points pour avoir des bons de réduction, des dossards, gagner des challenges... Et je suis dans un contexte où en tant qu'étudiante, on fait des petits boulots, on aime bien quand même trouver des bons de réduction pour pouvoir s'acheter des vêtements de sport. Je trouvais que c'était hyper pratique et hyper motivant."

Les marques de plus en plus intéressées

Vous l'avez compris, le principe est simple. Plus vous courez, plus vous comptabilisez de points, plus vous êtes récompensés, par des articles de sport notamment... Asics est l'une des marques clientes et son directeur marketing Arnaud Leroux de nous expliquer pourquoi : "Ce qui nous a beaucoup plu avec Running Heroes, c'est qu'ils disposent d'une database qualifiée de clients qui sont 700.000 coureurs en France, ce qui nous permet de communiquer, toucher, d'être visibles par beaucoup de ces runners qui sont finalement les gens qui comptent le plus pour nous."

Le sport "virtuel" fait de plus en plus d'adeptes

Sport Heroes est une start up française à la base mais elle a bien grandi depuis ses débuts en 2013. Elle dispose aujourd'hui de 4 bureaux à Paris, Londres, Madrid et Sydney et pèse plusieurs millions d'euros. Pendant le confinement, Ironman, la société qui commercialise les épreuves du même nom a d'ailleurs appelé à la rescousse Sport Heroes. Comme toutes les courses étaient annulées, elle leur a demandé d'en organiser des virtuelles. Aujourd'hui, 20.000 à 30.000 personnes y participent de par le monde chaque week-end depuis le début de la pandémie. 

Boris Pourreau, le directeur et fondateur de la plateforme : "Comme ils ne peuvent pas nager en ce moment, c'est de la course à pied et du vélo pour ceux qui peuvent faire du vélo ou en tout cas en home trainer pour quand même maintenir un événement. Même s'il est virtuel, c'est mieux que rien. D'ailleurs, les organisateurs se disent qu'à plus long terme, ça doit devenir un équilibre pour leur modèle économique d'avoir et des événements physiques et des événements virtuels alternés en fait."

Un vrai succès auprès des entreprises

La réalité, c'est que les compétitions avec des milliers de participants ne sont pas près de redémarrer. C'est tout un secteur à l'arrêt, autant dire que les courses virtuelles ont de beaux jours devant elles.
 
Running Heroes a également remporté un vif succès pendant le confinement du côté des entreprises qui avaient besoin de créer un lien avec leur salariés en télétravail. Catherine Coupa s'occupe de la communication chez Aesio, un groupe qui réunit plusieurs mutuelles. En octobre dernier, afin de créer une communauté avec ses 3.800 salariés, elle a mis en place avec Sport Heroes un challenge : "On a constitué 22 équipes qui se sont affrontées pendant un mois à travers des marches roses, c'est-à-dire que tous les midis, sur l'heure de la pause déjeuner, on leur disait : 'Vous prenez votre téléphone, vous chaussez vos baskets et vous allez marcher. Tous vos pas se traduisent en points qui se comptabilisent sur l'application. Et les trois équipes arrivées premières auront la possibilité de choisir l'association qu'elles souhaiteront soutenir en leur remettant une dotation financée par l'entreprise."
 
Les challenges solidaires se multiplient d'ailleurs. D'ailleurs, Asics a en lancé un avec Running Heroes depuis une semaine. Le but : inciter les gens à courir pour la bonne cause. Chaque kilomètre va être cumulé dans un compteur et quand un million de kilomètres seront parcourus,  60.000 euros au moins seront reversés à la fondation de France et à la recherche d'un vaccin contre le coronavirus.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants