2 min de lecture Épidémie

Coronavirus et confinement : comment se faire livrer en toute sécurité ?

Dorénavant, le colis est déposé sur le paillasson, le livreur prévient, s'éloigne, prend éventuellement une photo. Il n'y a pas de contact direct, plus de signature. Les livraisons sont réinventées au temps du coronavirus.

Un livreur Uber Eats (illustration)
Un livreur Uber Eats (illustration) Crédit : Koen van Weel / ANP / AFP
Camille Descroix
Camille Descroix
et AFP

En cette période de lutte contre l'épidémie de coronvairus et face aux livraisons qui augmentent avec l'essor des ventes par Internet, le gouvernement a mis en ligne un vademecum de la remise sécurisée des paquets.

Pour commencer, les expéditeurs sont priés de choisir des emballages standards, susceptibles de rentrer dans les boîtes aux lettres normalisées. Cela n'étant pas toujours possible, le livreur doit prévenir de son arrivée en envoyant un message, en frappant ou en sonnant. Il dépose ensuite le colis sur le pas de la porte et doit s'écarter immédiatement, à un mètre au moins. 

Un arrêté paru ce vendredi 20 mars au Journal officiel précise qu'"il ne peut être exigé de signature d'un document sur quelque support que ce soit par le destinataire ou son représentant". Celui-ci pourra en cas de problème envoyer une réclamation "par tout moyen y compris par voie électronique, au plus tard à l'expiration du délai prévu contractuellement ou à défaut de stipulation contractuelle à midi du premier jour ouvrable suivant la remise de la marchandise". Faute de quoi le colis sera considéré comme correctement livré.

Éviter les contacts à tout prix

"L'objectif est de ne pas être en contact proche et, en particulier, de ne pas se passer le colis de la main à la main", insiste le gouvernement. Le dispositif est le même pour la livraison de repas. Dans le cas de Chronopost, le livreur s'assure à distance que le colis est bien réceptionné. 

À lire aussi
Des enfants dans un gymnase (illustration). Coronavirus France
Coronavirus à Paris : les gymnases seront finalement ouverts aux mineurs en club amateur

"Une nouvelle fonctionnalité permet à l'ensemble des chauffeurs de prendre une photo devant la porte du destinataire, cette photo faisant office de signature", précise La Poste. Dans tous les cas, le destinataire doit attendre quelques secondes avant d'ouvrir la porte, afin de permettre au livreur de s'en écarter. Surtout, il est prié de bien se laver les mains après la réception et l'ouverture de son colis.

Quid des bureaux de poste et points-relais ?

Pour récupérer les objets envoyés dans un bureau de poste, l'idée est également d'éviter les contacts : le client signe avec son propre stylo sur l'avis de passage, à l'ancienne. Les colis arrivés dans les bureaux fermés seront disponibles pour les clients 15 jours après leur réouverture, précise le groupe public. Idem pour les recommandés.

Quant aux paquets envoyés dans des points-relais situés dans des magasins fermés, ils devront aussi attendre. Pour les livraisons volumineuses ou nécessitant une installation (électroménager, meubles, etc.), les entreprises doivent mettre en place "des protocoles permettant de maintenir des distances de sécurité à tout moment entre les personnes présentes sur place au cours de l'intervention". Elles devront aussi prévoir le nettoyage des surfaces touchées au cours de l'intervention.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Épidémie Hygiène La Poste
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants