1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Coronavirus en Guyane : mesures renforcées pour les fêtes de fin d'année
2 min de lecture

Coronavirus en Guyane : mesures renforcées pour les fêtes de fin d'année

Face à la recrudescence des cas positifs à la Covid-19 en Guyane, la préfecture a annoncé un renforcement des mesures sanitaires. Le carnaval, prévu en début d'année , est annulé et le couvre-feu étendu sur cinq communes.

Un paysage près de Cayenne, en Guyane  (illustration)
Un paysage près de Cayenne, en Guyane (illustration)
Quentin Marchal & AFP

Pour lutter au mieux contre l'épidémie de la Covid-19 à l'approche des fêtes de fin d'année, la préfecture de Guyane a annoncé, mardi 15 décembre, le renforcement des mesures sanitaires, avec notamment l'annulation du carnaval de Guyane et le rallongement du couvre-feu.

Annonce particulièrement attendue, le carnaval de la région d'Outre-mer n'aura en effet pas lieu en 2021. Les festivités, qui durent plusieurs semaines entre janvier et février, se déroulent dans les dancings et dans les rues, et les soirées, qui attirent des milliers de festivaliers, se terminent au petit matin. "Il faudra réfléchir à une autre temporalité", a déclaré Paul-Marie Claudon, secrétaire général des services de l'État, le département n'ayant pour l'instant pas de préfet titulaire.

À partir du vendredi 18 décembre au soir et jusqu'au lundi 4 janvier, un couvre-feu sera appliqué de 21h à 5h dans cinq communes de Guyane : Cayenne, Matoury, Rémire-Montjoly, Macouria et Kourou, soit une population d'environ 158.000 personnes, a-t-il ajouté. 

Depuis octobre, ces communes étaient déjà soumises à un couvre-feu courant de minuit à 5h. "Il s'agit des zones où le virus circule le plus", a justifié M. Claudon. Huit communes conservent un couvre-feu de minuit à 5h et neuf ne sont pas concernées par le couvre-feu.

Des mesures renforcées le 31 décembre

À lire aussi

Comme en métropole, ces mesures seront abrogées pour la soirée du 24 décembre mais seront en revanche renforcées le 31 décembre dans les 22 communes de Guyane, aucune n'échappant cette nuit-là au couvre-feu de 21h à 5h.

La préfecture a prévu des dérogations pour les restaurateurs. Ces établissements pourront rester ouverts pendant le couvre-feu jusqu'à 22h30, les additions serviront de justificatifs pour les clients qui seraient contrôlés par les forces de l'ordre après 21h. "Ces dérogations ne seront pas valables pour les bars ou les roulottes, a précisé le secrétaire général, seulement pour la restauration assise".

Depuis deux semaines, la Guyane connaît une recrudescence des cas. Une augmentation "plus lente que lors de la première vague", a expliqué Cyril Rousseau, responsable de la cellule Santé Publique France à l'ARS. Le département a dépassé le seuil d'alerte avec un taux de positivité de plus de 10%, a-t-il poursuivi. Au 15 décembre, la Guyane compte 15.906 cas confirmés, 14 patients hospitalisés et deux en réanimation, et 71 décès.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/