1 min de lecture École

Coronavirus : débuts difficiles pour les plateformes d'enseignement à distance

Les serveurs de plusieurs plateformes ENT mises à disposition par les académie pour assurer les cours n'ont pas tenu le choc face à l'afflux de connexions.

Des élèves dans une école primaire (illustration)
Des élèves dans une école primaire (illustration) Crédit : FRED TANNEAU / AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Les plateformes utilisées par les établissements scolaires pour assurer la liaison entre les élèves et les enseignants étaient à la peine, ce lundi 16 mars, au premier jour de télétravail généralisé mis en place pour freiner l'épidémie de coronavirus. Face à l'afflux de connexions provoqué par le passage d'un grand nombre d'élèves à l'enseignement à distance, les sites scolaires ont connu de grandes difficultés et étaient peu accessibles.

Des cas de serveurs surchargés ou de sites en maintenance ont été rapportés un peu partout en France, à Paris, Lyon, Marseille, Nantes, Toulouse ou en Corse, selon les constatations de plusieurs médias.

Jeudi 12 mars, le gouvernement avait annoncé la fermeture des écoles et établissements scolaires pour quinze jours minimum et assuré que le suivi pédagogique pourrait continuer en ligne. De nombreux professionnels et parents ont interpellé le ministère de l'Éducation pour pointer ces dysfonctionnements. La situation devrait s'améliorer dans les prochains jours lorsque les équipes du ministère auront optimisés les infrastructures.

Ce lundi après-midi, les échanges de mails ont commencé entre les professeurs et les élèves. Certains enseignants envoient même des exercices à l'heure des cours pour aider les familles à reproduire une journée de classe.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
École Éducation nationale Coronavirus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants