1 min de lecture Santé

Coronavirus : coup de gueule d'un pharmacien qui dénonce "le bordel" des masques

TÉMOIGNAGE - Alors que le gouvernement ne cesse de faire volte-face à propos du port des masques dans la rue, les pharmaciens sont directement touchés par ces changements de postures. Guillaume Dessard est l'un d'entre eux et pousse un coup de gueule.

>
Coronavirus : coup de gueule d'un pharmacien qui dénonce "le bordel" des masques Crédit Média : Serge Pueyo | Durée : | Date :
Serge Pueyo édité par Venantia Petillault

Dans cette épidémie du coronavirus, il y a le traitement que l'on attend toujours et les barrages comme les masques mais là aussi, le sujet divise. Christophe Castaner a demandé l'annulation des arrêtés rendant obligatoire le port du masque dans la rue. 

Mais les pharmaciens aussi sont perdus, comme Guillaume Dessard, président du syndicat des pharmaciens de Haute-Savoie : "Une pharmacie va en recevoir dix boîtes de cinquante, une autre en recevra vingt, on ne sait pas trop pourquoi", s'agace-t-il.

"On nous demande de distribuer des masques aux professionnels de santé mais un jour on a la droit de donner aux aides-soignants, le lendemain on n'a plus le droit. Le surlendemain c'est encore le contraire. Il n'y a qu'un seul mot qui définit cela : c'est le bordel", dénonce ce pharmacien excédé par les changements de cap du gouvernement concernant le port du masque

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Épidémie Coronavirus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants