1 min de lecture Solidarité

Coronavirus : chefs et bénévoles cuisinent chaque jour 500 repas aux soignants

REPORTAGE - Le label Ecotable réunit une vingtaine de chefs et bénévoles dans un laboratoire à Arcueil. Ensemble, ils cuisinent chaque jour 500 repas, livrés à une quinzaine d'hôpitaux parisiens.

Calvi-245x300 RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Coronavirus : chefs et bénévoles cuisinent chaque jour 500 repas aux soignants Crédit Image : Nicolas Burnens / RTL | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Micro RTL (illustration)
Nicolas Burnens édité par Cassandre Jeannin

Des initiatives solidaires fleurissent un peu partout en France, à l’image de ces centaines ce cuisiniers, ces chefs, parfois étoilés, qui ont vu leur établissement fermé par la crise du coronavirus et qui ont décidé de nourrir les soignants des hôpitaux.

A Arcueil, en région parisienne, le label Ecotable réunit une vingtaine de restaurateurs et dans un laboratoire. Dans cette grande cuisine, au sous-sol, deux chefs, masque chirurgical sur la bouche, travaillent à bonne distance l’un de l’autre. Concentrée, long couteau à la main, Bérangère Boucher prépare en quelques heures, plusieurs centaines de repas, selon les des arrivages. Cette trentenaire tient un restaurant japonais au centre de Paris, désormais fermé. Elle n’a donc pas hésité à se remettre derrière les fourneaux  pour aider les soignants. 

L’équipe est aidée par une brigade d’une dizaine de bénévoles, parmi lesquels Elodie, en formation auprès du chef étoilé Thierry Marx et dont les cours sont suspendus. De cette expérience, Bérangère Fagart, l’autre chef, y voit, la naissance d’un modèle d’entraide social, à long terme.  

Chefs et bénévoles s'attellent en cuisine pour préparer 500 repas aux soignants chaque jour
Chefs et bénévoles s'attellent en cuisine pour préparer 500 repas aux soignants chaque jour Crédit : Nicolas Burnens / RTL

500 repas livrés dans une quinzaine d'hôpitaux chaque jour

Les repas cuisinés sont emballés, puis entreposés dans la chambre froide. Tous, sont livrés directement dans une quinzaine d’hôpitaux parisiens. Chaque matin, Amadou, le livreur, vient chercher environ 500 repas, préparés la veille et les charge à l’arrière de sa camionnette frigorifique. Il faut faire vite, direction le périphérique pour une dizaine d’arrêts. Blouse, gants, charlotte et lunettes, un médecin pressé, surgit de la porte des urgences et récupère les repas. Ce geste de solidarité se répète, au fil des kilomètres. 

À lire aussi
Caroline Dublanche présente "Parlons-Nous" sur RTL de 22h30 à 1h30 Parlons-nous
Enfants handicapés : l’épuisement des parents

Sur les réseaux sociaux, une récolte de fonds a permis, pour l’instant, de financer 10.000 repas pour les soignants, jusqu’à la fin du mois. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Solidarité Coronavirus Confinement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants