1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Coronavirus : bientôt 17 millions de masques "grand public" produits par semaine en France
1 min de lecture

Coronavirus : bientôt 17 millions de masques "grand public" produits par semaine en France

Lors d’une conférence de presse dimanche 19 avril, le ministre de la Santé Olivier Véran annonce que 17 millions de masques seront bientôt produits chaque semaine en France à destination du grand public.

Le Premier ministre français Edouard Philippe et le ministre français de la Solidarité et de la Santé Olivier Veran lors d'une conférence de presse à Matignon, à Paris le 19 avril 2020
Le Premier ministre français Edouard Philippe et le ministre français de la Solidarité et de la Santé Olivier Veran lors d'une conférence de presse à Matignon, à Paris le 19 avril 2020
Crédit : Thibault Camus / POOL / AFP
Sarah Belien & AFP

Après avoir déclaré la possibilité de visites dans les Ehpad, le ministre de la Santé Olivier Véran poursuit les annonces en affirmant que la France produira "17 millions" de masques "grand public" par semaine. L'objectif est de pouvoir "équiper les Français qui le souhaiteront", a indiqué Olivier Véran lors d'une conférence de presse dimanche 19 avril.

"Ce sont huit millions de masques qui ont été produits la semaine écoulée dans notre pays et on prévoit une production d'environ 17 millions de masques par semaine en France", a déclaré Olivier Véran aux côtés du Premier ministre, qui a fait un point sur la situation sanitaire du pays.

Le Premier ministre Édouard Philippe qui a ouvert cette conférence de presse, appuie les propos du ministre de la Santé en annonçant qu'il était "probable" que le port du masque soit rendu obligatoire à partir du 11 mai. "Il est probable, s'agissant des transports publics, qu'il soit obligatoire pour les utiliser de porter un masque grand public," a-t-il indiqué.

Le Pr Juvin, chef des urgences de l'hôpital Georges Pompidou, a par ailleurs réagit, estimant que les Français devaient utiliser des masques "dès maintenant" pour lutter contre le coronavirus.

Il faut que nous étudions les gestes barrières et la distanciation

Édouard Philippe
À écouter aussi

Édouard Philippe poursuit sur les détails du déconfinement à venir à partir de cette date. "Dès lors que nous allons procéder progressivement à des confinements, nos concitoyens vont se retrouver dans des configurations où la densité va être évidemment beaucoup plus grande, il faut donc que nous étudions les gestes barrières et la distanciation qui est susceptible d'être mise en oeuvre", a-t-il justifié lors de ce point de situation sur l'épidémie.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/