1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Coronavirus : à quoi va ressembler cet été ?
2 min de lecture

Coronavirus : à quoi va ressembler cet été ?

Pour tenir compte des vacances d'été, il sera possible de décaler son rendez-vous de deuxième dose, mais dans le "même centre de vaccination", a précisé Olivier Véran.

La plage de Dinard (illustration)
La plage de Dinard (illustration)
Crédit : CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Marie Gingault
Marie Gingault
Journaliste

Tandis que l'été se profile et que la chaleur commence à arriver, la question du port du masque en extérieur revient sur la table. Lors de son déplacement dans le Lot, mercredi 2 juin, Emmanuel Macron a déclaré que la possibilité de retirer le masque en extérieur "se fera de manière différenciée" selon les territoires.

"La perspective dans laquelle on vit tous, c'est qu'on puisse progressivement l'enlever, et qu'on puisse l'enlever dans les lieux ouverts où il n'y a pas trop de risque. (...) Ca se fera là aussi de manière différenciée sur le territoire. (...) Au niveau national il faudra encore attendre un peu. Je pense que jusqu'à la fin juin, on va garder au niveau national à peu près la même organisation", a déclaré le chef de l'Etat lors d'un point presse.

Mercredi, les Bouches-du-Rhône ont d'ores et déjà annoncé que le masque ne serait plus obligatoire sur les plages du département. 

Vaccination et vacances

Si le président se félicite du fait que 50% des Français adultes ont reçu leur première injection, il a toutefois appelé les Français à rester "extrêmement prudents et vigilants" car la circulation du virus progresse dans certaines parties de l'hexagone, notamment dans le Sud-Ouest. Depuis le 31 mai, toutes les personnes majeures peuvent se faire vacciner et Emmanuel Macron a annoncé mercredi que les adolescents âgés de 12 à 18 ans pourront également recevoir le sérum anti-covid à compter du 15 juin, plus tôt que ce qui était initialement prévu. 

À lire aussi

Cette accélération de la campagne de vaccination a pour but de sortir au plus vite de l'épidémie. Ainsi l'espoir d'un été plus "libre" se laisse entrevoir. Par ailleurs, le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé mercredi soir qu'il serait possible, pour tenir compte des vacances, de décaler son rendez-vous de deuxième dose, mais dans le "même centre de vaccination". 

Cette "mesure dérogatoire, à partir de demain ou des tout prochains jours (...) va permettre, quand vous prenez rendez-vous pour votre première injection, comme c'est l'été, à titre dérogatoire, d'avoir deux semaines de battant supplémentaires entre la première et deuxième injection", a précisé le ministre sur le plateau du 20h de TF1. "Quand vous êtes vacciné par exemple en Pfizer ou en Moderna, en centre aujourd'hui, vous avez un rendez-vous pour le rappel de votre vaccin 7 semaines plus tard. Eh bien là, vous pourrez le prendre entre 6 et 8 semaines dans le même centre", a précisé Olivier Véran.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/