2 min de lecture Chômage

Coronavirus : non, le chômage partiel n’est pas moins bien indemnisé que le chômage

FACT CHECKING - Les fake news, fausses informations, sont très nombreuses en cette période de pandémie. Contrairement à ce que certains affirment, le chômage partiel n'est pas moins bien indemnisé que le chômage.

micro générique Fact Checking Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
Coronavirus : non, le chômage partiel n'est pas moins bien indemnisé que le chômage Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par Marie Gingault

S’intéresser aux fake news, ce n’est pas toujours une histoire de société secrète, de laboratoire chinois ou de chauve souris infectées, ça peut être aussi très concret et c’est pour cela que ces fausses informations sont dangereuses, car elles perturbent notre perception de l’information. 


Au niveau social, elles pullulent et se développent très vite. Ainsi depuis le 16 mars et le début du confinement, une fake news circule beaucoup sur les réseaux sociaux : le gouvernement a interdit les licenciements. Bien sûr, immédiatement une nuée de messages du type "il parait que le gouvernement a interdit les licenciements, je peux dire ce que je veux à mon patron c’est ça ?". Le gouvernement n’a pas interdit les licenciements pendant cette période cloitrée mais si cette infox dure, c’est parce qu’elle part d’un malentendu.

En effet, le 17 mars le journal Les Echos relève cette phrase prononcée par Murielle Pénicaud en réunion , "Pendant la crise c’est zéro licenciement", interprété par beaucoup comme une déclaration officielle alors que la ministre du Travail évoquait juste une volonté de ne pas voir une vague de licenciement importante. Comme souvent le problème c’est l’interprétation.

Le chômage partiel moins bien indemnisé que le chômage : c'est faux

Révélé par le journal Le Monde, ce message vu et partagé des milliers de fois sur Facebook : "Quelle est la différence entre le chômeur et le chômeur partiel ? Le premier pourra partir en vacances cet été sans avoir travaillé et le second travaillera cet été pour rembourser les dettes de mars et avril". Plus loin, c’est un autre post expliquant que les chômeurs touchent 100% de leur salaire alors que les chômeurs partiels ne seraient indemnisés qu’à 70%. C’est bien sûr totalement faux. Un chômeur ne conserve pas 100% de son salaire et le chômage partiel qui va concerner près de 4 millions de personne est souvent plus avantageux. 

À lire aussi
À partir du 1er novembre, les futurs allocataires de l'assurance chômage seront soumis à de nouvelles formules d'indemnisation. travail
Réforme de l'assurance chômage : des syndicalistes et parlementaires exigent son abandon

Il n’empêche que le chômage partiel entrainera une perte de revenus pour beaucoup de salariés concernés. On voit une nouvelle fois à travers cette fake news, le fantasme du chômeur parasite, du profiteur de crise, celui qui fait la sieste pendant que les autres subissent. Ce genre d’intox augmentera en fonction de l’évolution de la pandémie, en fonction de la situation économique. Étonnamment quand tout va bien, on ne s’inquiète pas de l’indemnisation du chômeur, sûrement un hasard.

Et le champion de la fake news est...

On pensait que ce titre ne pouvait revenir qu'à Jair Bolsonaro mais il y a plus fort que le président brésilien. On pensait qu’il s’agissait de Nicolas Maduro, le président vénézuélien et ses remèdes naturels pour guérir du Covid-19, mais ce ne sont que des amateurs face à Alexandre Loukachenko, président de la Biélorussie. Ce pays coincé entre la Pologne et la Russie a décrété que le virus était une psychose, facilement guérissable à coup de vodka, de sauna, de pratique de sport collectif et de travaux aux champs. Pas de confinement sauf pour les étrangers arrivant sur le territoire Biélorusse… On ne sait jamais.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Chômage Coronavirus Confinement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants