2 min de lecture Confinement

Confinement : "Beaucoup vont s'apercevoir qu'enseigner, c'est un métier", assure Polony

ÉDITO - Pour la journaliste, le confinement va faire comprendre à certains parents "qu'enseigner est un métier qui ne s'improvise pas". Pour aider son enfant, "il faut s’assurer qu’il a bien acquis les savoirs précédents", explique-t-elle.

oeil monde - L'oeil de... Natacha Polony & Andréa Bescond & Philippe Caverivière & Olivier Mazerolle iTunes RSS
>
Confinement : "Beaucoup vont s'apercevoir qu'enseigner, c'est un métier", dit Polony Crédit Image : Martin BUREAU / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
micro générique
Natacha Polony édité par Benoît Collet

Le confinement, pour ceux qui ont des enfants à l’école élémentaire, en 6ème ou en 5ème, c’est-à-dire assez âgés pour que l’école soit essentielle et trop jeunes pour être autonomes, l’école à la maison, en plus du télétravail, c’est un enfer.


On a vu surgir sur les réseaux sociaux des blagues du genre : "Une pensée pour les parents qui vont s’apercevoir que le problème, ce n’était pas le prof". On y a même vu le mea culpa d’une mère qui avait mené la guerre à une enseignante dont elle considérait qu’il harcelait son petit ange en lui confisquant son portable, avant de finir par le confisquer elle aussi...

Avantage paradoxal de cette situation, beaucoup de parents vont s’apercevoir qu’enseigner, c’est un métier. Et que c’est très compliqué de transmettre un savoir, même quand soi-même on le maîtrise. Tenez, si un avion parcourt 3.680 km en 6 heures, quelle est sa vitesse horaire? Eh bien, essayez de faire comprendre à un enfant qu’il faut diviser 3.680 par six. Vous allez répéter lentement l’énoncé, vous allez essayer les dessins... Et vous allez devenir chèvre.

Il faut profiter de ce moment pour revoir quelques acquis

Natacha Polony
Partager la citation

Évidemment, ça ne peut marcher que si l’acquisition des savoirs est progressive. En fait, pour que les parents puissent s’en sortir, il faut des programmes qui organisent cette progressivité, et qui appuient chaque nouveau savoir sur des bases solides. Et là, ce n’est pas le cas. Donc, pour aider son enfant dans la période actuelle, il faut pouvoir s’assurer qu’il a bien acquis les savoirs précédents. Et sinon, il ne faut pas hésiter à revenir en arrière.

À lire aussi
L'application de suivi des contacts StopCovid doit être déployée début juin informatique
StopCovid : des hackers recrutés pour tester l'application du gouvernement

Il faut profiter de ce moment pour revoir quelques acquis. Il y a des méthodes excellentes pour ça. Par exemple, les manuels du Groupe de recherche interdisciplinaire sur les programmes. En mathématiques, pour le CP et le CE1 notamment, on peut refaire le point sur les opérations à partir de parts de tartes et de choses concrètes. N'importe quel parent peut le faire.

Dites-vous globalement que si vous comprenez pourquoi on essaie d’enseigner ça à votre enfant, pourquoi on lui fait faire cet exercice sous cette forme, vous aurez déjà moins de mal à l’aider. Mais autant dire que si vous êtes chez vous et en chômage partiel, c’est peut-être jouable. Si vous êtes en télétravail ou en travail tout court, c’est une autre paire de manches.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Confinement Coronavirus Éducation nationale
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants