1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Comment se faire appeler lorsqu'on devient grand-parent ?
2 min de lecture

Comment se faire appeler lorsqu'on devient grand-parent ?

Papi et Mamie sont les choix les plus courants, révèle Muriel Gilbert, mais rien n'interdit d'être plus original.

Des grands-parents se promènent avec leurs petit-enfants pendant les vacances d'été
Des grands-parents se promènent avec leurs petit-enfants pendant les vacances d'été
Crédit : Adrien Nowak / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Mamie, bonne-maman, mémé... Comment se faire appeler lorsqu'on devient grand-parent ?
02:57
Muriel Gilbert - édité par Léa Stassinet

Amis des mots, nous recommençons la saison des Bonbons sur la langue par un faire-part…
Il s’en est passé, des choses, pendant ces vacances, des jolies et des plus graves, mais il va falloir m’excuser, à mon tout petit petit niveau, l’événement de l’été, c’est qu’un magicien de 53 cm et tout juste 4,130 kg m’a transformée… abracadabra !... en grand-mère !

Le magicien s’appelle Gaspard. Vous imaginez bien que je n’ai pas pu me retenir de claironner la nouvelle, et tout de suite, sur Twitter, une auditrice de RTL qui s’appelle Florence m’a demandé : "Alors, vous avez choisi quoi comme nom ? Mamie, grand-mère, manou, nanou, mamé, grand-maman... ?".

C’est vrai qu’il y a plein de surnoms possibles, pour les grands-parents ! Notre nom de famille est un héritage et notre prénom a été choisi par nos parents avant même notre naissance : bref, que notre nom nous plaise ou non, c’est le même prix. En devenant grands-parents, en revanche, on a enfin notre mot à dire. Donc, je me suis penchée sérieusement sur la question, vous pouvez me croire. Les surnoms les plus fréquents aujourd’hui en France, pour les grands-parents sont Mamie (ou Mammy) et Papi (ou Papy), éventuellement suivi du prénom de l’ancêtre concerné, comme dans "Mamie Muriel", par exemple. 

Ensuite viendraient Bonne-Maman, Granny, Mamoune et Mamina pour les grands-mères ; Grand-Père, Daddy, Bon-Papa et Papou pour les grands-pères.

Mamie, un surnom récent

À écouter aussi

Bref, la plupart de nos grands-mères s’appellent Mamie… Ce qui est surprenant, c’est que c’est une appellation toute récente, à l’échelle de l’histoire de la langue. Mamie serait arrivé chez nous, probablement par imitation du mummy anglo-saxon, qui veut dire "maman", lui, dans les années 1950 seulement. Alain Rey, dans son Dictionnaire historique de la langue française, explique que le succès de cette appellation "correspond au vieillissement" des surnoms précédents, notamment "mémé, bonne-maman et grand-maman, et au caractère populaire de mémère". 

Il y a aussi le fait que le sens de beaucoup de ces mots, puisqu’ils désignent des femmes plutôt âgées, finit par se déplacer et devenir péjoratif. Eh oui, quand on parle de quelqu’un comme d’une mémé, ou pire d’une mémère, ce n’est pas très glamour… Alors qu’il s’agissait à l’origine d'"appellatifs affectueux", nous rappelle Alain Rey. Aujourd’hui, mémé, dans le Larousse, quand ce n’est pas "grand-mère, dans le langage enfantin", c’est : "Femme d’un certain âge ayant perdu toute ambition personnelle ou sociale". Ça fait plaisir ! Et mamie est en train de glisser sur la même pente.


En somme, pas de "mamie" non plus pour moi. Mais… que pensez-vous de Mamu, amis des mots ? Il y a à la fois du "mamie" et du "Muriel", dedans. Après tout, rien ne nous oblige à piocher dans la liste des surnoms connus. Si, une seule fois dans notre vie, on a le droit de choisir son nom, autant en créer un tout neuf, non ?

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/