2 min de lecture Écologie

Climat : 25% des tweets climato-sceptiques seraient écrits par des robots

D'après une étude américaine, un quart des tweets climato-sceptiques seraient écrits par des robots mais on ne sait toujours pas qui se cache derrière ces "bots".

tortue- La minute verte Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
Climat : 25% des tweets climato-sceptiques seraient écrits par des robots Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin

"Vous me parlez de réchauffement climatique mais chez moi il fait frais ce matin", "s'attaquer au CO2 est un crime je vous explique pourquoi", "la mort des ours blancs c'est terrible mais j'en veux pas dans mon jardin", voilà quelques exemples de tweets que vous recevez lorsque vous parlez environnement tous les matins sur RTL. Mais ces messages sont-ils vrais ? 

En effet, le quotidien britannique The Guardian révèle que l'université Brown aux États-Unis, s'apprête à sortir une étude sur les très nombreux messages de climato-sceptiques sur les réseaux sociaux et notamment sur Twitter. Ils ont analysé plus de 6,5 millions de tweets publiés dans les jours précédents et le mois suivant juin 2017. C'est la période où Donald Trump a annoncé que les États-Unis se retiraient de l'accord de Paris

Grâce à un logiciel, ils ont remonté la piste de leurs auteurs et se sont aperçus que 25% des tweets publiés sur la crise climatique provenaient de robots. Des robots, ou dans le vocabulaire technologique des "bots", programmés pour lancer, aimer ou retweeter des messages en faisant croire qu'il s'agit de vraies personnes. Les climato-sceptiques seraient donc moins nombreux qu'on le pense, mais très organisés. 

Qui derrière tout ça ?

L'étude n'est pas terminée, mais pour l’instant, on ne sait pas qui se cache derrière ces robots. Des industriels, des lobbys, des associations, des politiques, les commanditaires de ces actions peuvent être aussi nombreux que les facteurs de pollution. Aux États-Unis, le sentiment climato-sceptique a augmenté avec l'élection de Donald Trump. Son doute assumé envers la responsabilité de l’homme dans le réchauffement climatique décomplexe beaucoup d’Américains, 59% d’entre eux considéraient ce sujet comme majeur, en France 83%. 

À lire aussi
L'Indonésie et la prévention des feux de forêts Asie
Indonésie : des pluies artificielles pour prévenir les feux de forêts

Les réseaux sociaux sont devenus les rendez-vous des climato-sceptiques, comme toutes les minorités. Facebook et Twitter tentent d'inverser la tendance mais la liberté de parole sur ces réseaux fait qu'il est impensable d’interdire ce genre de message. 

Le plus

83% des Français seraient prêts à faire des efforts pour des assiettes plus vertes. Un sondage réalisé par le Huff Post, montre que les Français sont prêts à limiter leur consommation de viande et de produits laitier. Nos concitoyens ont conscience de l'impact climatique par contre, seuls 19% des sondés seraient prêts à manger des insectes. 

La note

16/20 à la ville d'Annecy qui va utiliser l'eau du lac pour climatiser des logements. La ville va commencer au printemps l'installation souterraine d'un système de pompe réversible qui permettra de chauffer et de rafraîchir grâce à l'eau du lac quelque 1.500 logements actuels en construction. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Écologie Environnement Changement climatique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants