1 min de lecture Environnement

Climat : 2019 dans le top 3 des années les plus chaudes depuis 1850

L'ONU a souligné ce mardi 3 décembre, lors de la COP25 de Madrid, que l'année 2019 était l'une des plus chaudes enregistrées depuis 1850, avec des niveaux de chaleur records atteints sur la dernière décennie.

Le soleil perce après le brouillard (illustration)
Le soleil perce après le brouillard (illustration) Crédit : LOIC VENANCE / AFP
Maeliss
Maeliss Innocenti et AFP

Canicules, vagues de chaleur, catastrophes naturelles… Côté météo, l'année 2019 ne manquera à personne. Elle conclut une décennie "de chaleur exceptionnelle", comme l'a souligné l'ONU lors de la COP25 à Madrid, et se classe directement "deuxième ou troisième des années les plus chaudes jamais enregistrées" depuis 1850.

"L'année 2019 marque la fin d'une décennie de chaleur exceptionnelle, de recul des glaces et d'élévation record du niveau de la mer à l’échelle du globe, en raison des gaz à effet de serre produits par les activités humaines", a précisé l'Organisation météorologique mondiale (OMM).

Bien que critiques, les niveaux de chaleur de 2019 n'ont pas dépassé 2016 "qui a débuté avec un épisode El Niño d'intensité exceptionnellement forte" et reste donc "l'année la plus chaude".

La chaleur aggrave la famine

L'élévation du niveau moyen de la mer s'accélère, l'océan devient plus acide, la banquise arctique recule, la calotte glaciaire du Groenland fond… Ce réchauffement s'est aussi accompagné de phénomènes climatiques extrêmes, comme les inondations en Iran, les sécheresses en Australie et en Amérique centrale, les canicules en Europe et en Australie ou les feux de forêt qui ont touché la Sibérie, l'Indonésie et l'Amérique du Sud.

À lire aussi
Une rue près de la tour Eiffel à Paris, au douzième jour de confinement visant à freiner la propagation du Covid-19 en France. environnement
Coronavirus et confinement : "Une trêve passagère pour le climat," dit un médecin

Ces conditions climatiques catastrophiques contraignent les populations à se déplacer dans leur propre pays et dégradent encore plus la situation sanitaire. Depuis 2018, la faim est de nouveau en hausse dans le monde, avec plus de 820 millions de personnes qui en ont souffert.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Environnement Changement climatique Climat
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants