2 min de lecture Cuisine

Cinéma : les grands polars à voir ou revoir pendant le confinement !

Dans "On est fait pour se détendre" aujourd'hui, place au cinéma et à ces polars d'exception. Puis, en cuisine cette fois-ci, une succulente recette de blanquette de veau vous attend...

Flavie Flament On est fait pour s'entendre Flavie Flament iTunes RSS
>
Cinéma : les grands polars à voir ou revoir pendant le confinement ! Crédit Image : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Thibaud Chaboche

Chaque jour pendant le confinement, "On est fait pour se détendre" vous propose de vous relaxer. De l'art, de la musique, de la cuisine, tout est bon pour passer un excellent moment. Au programme aujourd'hui, une délicieuse recette de blanquette de veau. Mais avant, place au cinéma avec les incontournables polars, ces films au suspens haletant. Le journaliste Stéphane Boudsocq s'est attelé à une tâche au combien difficile de vous en sélectionner trois parmi les nombreux succès. Voici sa prescription.

Seven (1995) : réalisé par David Fincher, ce polar à succès regroupe un casting de rêve : Morgan Freeman, Brad Pitt, Kévin Spacey... L'histoire de deux policiers qui courent après un tueur en série, adaptant ses meurtres aux péchés capitaux. Et attention, spoiler, "faites bien attention au carton" révèle le journaliste de l'émission Laissez-vous tenter... 

Le Cercle rouge (1970) : là encore, le casting est à tombé par terre, puisqu'il réunit Alain Delon, Bourville, mais aussi Yves Montand. Dans un Paris à l'ambiance d'autrefois, un commissaire, joué par Bourville, est chargé du transfert d'un détenu entre Marseille et la capitale. Ce dernier s'échappe pendant la nuit et demeure introuvable... "Delon est dingue dans le rôle, mais Bourville révèle sa facette plus dure, qu'on ne connaissait pas forcément", témoigne Stéphane Boudsocq. 

Le Nom de la rose (1986) : adaptation de l'œuvre originale d'Umberto Eco. En l'an 1327, dans une abbaye bénédictine, des moines sont exécutés les uns après les autres.  Un franciscain, Guillaume de Baskerville, joué par Sean Connery, aidé du jeune novice Adso von Melk, vont mener l'enquête... 

La blanquette de veau, chère au commissaire Maigret

À lire aussi
l'heure du crime
Sang et Encre

Personnage de fiction de nombreux romans adaptés au cinéma, le commissaire Maigret en raffole. Sonia Ezgulian, cheffe cuisinière, vous dévoile sa recette de la blanquette de veau.

"Pour commencer, mélanger un peu d'épaule avec des morceaux de tendrons. L'important est de ne pas trop colorer" conseille-t-elle. Et de poursuivre "ajoutez ensuite les carottes, recouvrez le tout d'eau, un peu de sel et de poivre, et laissez cuire à feu doux pendant 1h30". 


Pendant que la blanquette cuit lentement, "dans une poêle, faites revenir sans coloration les échalotes émincées ainsi que les petits oignons. Ajoutez un peu de bouillon et des champignons de Paris. Vous pouvez une nouvelle fois saler et poivrer, en mettant un peu de muscade, avant de mettre le tout dans la blanquette" explique Sonia Ezgulian. Petit bonus supplémentaire : "10 minutes avant de servir, dans un bol, mettez un peu de crème avec de la maïzena. Mélangez l'ensemble et ajoutez-le à votre préparation". Enfin, accompagnez cette blanquette de riz pour un fabuleux délice.

Invités

- Stéphane Boudsocq : journaliste cinéma RTL

- Sonia Ezgulian : cheffe cuisinière, auteure et journaliste

L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
Cuisine Polar
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants