1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Cheminée, chaudière, radiateurs... Comment éviter l'intoxication au monoxyde de carbone ?
2 min de lecture

Cheminée, chaudière, radiateurs... Comment éviter l'intoxication au monoxyde de carbone ?

Une faible concentration de monoxyde de carbone peut vous faire tomber dans le coma, voire s'avérer mortelle. Face à ce gaz, inodore et incolore, des détecteurs existent.

Quelques conseils contre les intoxications au monoxyde de carbone.
Quelques conseils contre les intoxications au monoxyde de carbone.
Crédit : ©nulinukas /shutterstock.com
micro generique
Benoît Leroy

Depuis la mi-janvier, le mercure a chuté en France. Avec ce rafraîchissement du climat, vous êtes nombreuses et nombreux à avoir réactivé vos appareils de chauffage. Aujourd'hui, selon l'Insee, près des deux tiers des logements français sont chauffés par du gaz, du fioul ou du bois. Or, un danger existe avec ces modes de chauffage : l'intoxication au monoxyde de carbone.

Lundi 23 janvier, en milieu de soirée, une famille des Alpes-Maritimes a justement été retrouvée inconsciente après une "intoxication au monoxyde de carbone". Réanimés et oxygénés, ces derniers sont tous hors de danger, selon les pompiers. Si le drame a été évité de justesse, la préfecture a d'ores et déjà rappelé que chaque année "environ 1.300 épisodes d'intoxications" en France, "impliquent près de 3.000 personnes". 

Le monoxyde de carbone (CO) est produit - la plupart du temps - par des appareils de chauffage ou de cuisson utilisant un combustible pour fonctionner (gaz, fioul, bois). Le gaz est le produit d'une mauvaise combustion de ces appareils. Invisible et inodore, le CO peut se révéler dangereux très rapidement. 

Un gaz qui peut tuer en moins de 30 minutes

Dans un logement non ventilé, il peut même devenir mortel en quelques minutes. Selon les chiffres du gouvernement, une exposition à une concentration de 0,5% de monoxyde de carbone pendant au moins 20 minutes peut conduire au décès. Dans une moindre mesure, une exposition durant trois heures à une concentration de 0,2% de monoxyde de carbone peut provoquer le coma.

À lire aussi

Face à ce risque, quelques bons réflexes peuvent aider. D'abord, les pouvoirs publics recommandent de faire régulièrement vérifier vos installations de chauffage, idéalement avant l'hiver. Par ailleurs, il est conseillé d'aérer quotidiennement son logement (au moins 10 minutes chaque jour) et de ne pas boucher les systèmes de ventilations.

Enfin, il est fortement conseillé d'installer un détecteur de monoxyde de carbone chez vous. Bien que, contrairement à celui prévenant de la présence de fumée, il ne soit pas obligatoire. Toutes les grandes enseignes de bricolages proposent ce type de produits. Il faut noter enfin, qu'à l'inverse des détecteurs de fumée, ceux contre le monoxyde de carbone doivent être fixés à 1,50 m du sol.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire