1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Mac Lesggy explique comment bien se chauffer avec un feu de cheminée
2 min de lecture

Mac Lesggy explique comment bien se chauffer avec un feu de cheminée

Alors que les températures se rafraîchissent ces dernières semaines, de nombreux Français hésitent à rallumer leur cheminée pour se chauffer.

Un feu de cheminée dans un appartement parisien, le 24 novembre 2014 (Illustration).
Un feu de cheminée dans un appartement parisien, le 24 novembre 2014 (Illustration).
Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Mac Lesggy explique comment bien se chauffer avec un feu de cheminée
00:03:39
Mac Lesggy - édité par Étienne Bianchi

Alors que les températures se rafraîchissent ces dernières semaines, de nombreux Français hésitent à rallumer leur cheminée pour se chauffer. Écolos... à certaines conditions. Rappelons que 5 % des foyers français se chauffent principalement au bois. Loin derrière le gaz, l'électricité ou encore le fuel. 

Deux de ces modes de chauffage sont néfastes pour la planète, car ils transforment du carbone fossile stocké dans le sous-sol de la Terre, sous forme de gaz ou de pétrole, en gaz carbonique qui part dans l'atmosphère renforçant le réchauffement climatique. En France, le chauffage électrique est plus vertueux, car l'électricité vient des centrales nucléaires et des barrages. 

Le bois brûlé émet du gaz carbonique parce qu'une bûche est un stock de carbone, exactement comme un litre de pétrole. Mais ce carbone a été retiré de l'atmosphère il y a seulement 10 ou 20 ans pendant la croissance de l'arbre. Et pendant que l'on brûle cette bûche, des arbres poussent et stockent du carbone. C'est pour cela que l'on dit que le carbone du bois est renouvelable

Privilégiez les foyers fermés

Le cycle est le suivant : gaz carbonique dans l'atmosphère, transformation par photosynthèse, stockage dans le bois, combustion dans le foyer et retour dans l'atmosphère. Or, ce schéma n'est pas possible avec une cheminée classique, uniquement avec un poêle, une chaudière bois ou un insert moderne. 

À lire aussi

Dans une cheminée ouverte, on ne maîtrise pas les conditions de la réaction de combustion. L'arrivée d'air est trop forte, résultat : la combustion est imparfaite et génère beaucoup de particules fines. Cela peut entraîner une pollution de l'air très importante. Dans un foyer ouvert, le rendement n'est que de 15 % maximum. Ce qui veut dire que 85 % de l'énergie disponible de la bûche part dans la cheminée

Dans les foyers fermés, l'arrivée d'air est maîtrisée, la combustion se fait à haute température. Elle est donc plus complète et émet moins de particules fines, donc moins de pollution. 85% de l'énergie de la bûche peut ainsi être récupérée. Dans ces conditions, le bois est une fois et demie moins cher que le gaz et deux fois et demie moins cher que le fuel

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/