1 min de lecture Santé

Cannabis thérapeutique : l'Agence du médicament autorise son expérimentation

L'Agence du médicament a autorisé jeudi 11 juillet l'expérimentation du cannabis thérapeutique qui pourrait être proposé pour certains patients en "impasse thérapeutique" dès 2020.

Le cannabis thérapeutique expérimenté en 2020
Le cannabis thérapeutique expérimenté en 2020 Crédit : M6 / Célia Khoulalène Sylvain Thizy Pauline Ben Sassi
Nicolas Scheffer
et AFP

Les patients atteints de certaines maladies pourront-ils consommer du cannabis pour soulager leur douleur ? L'Agence nationale du médicament (ANSM) a en tout cas donné son feu vert à une expérimentation dans un cadre thérapeutique, selon un cadre strict proposé par un groupe d'experts. Le cannabis thérapeutique pourrait être utilisé pour soulager les souffrances et non pour guérir.

L'ANSM avait donné fin 2018 un accord de principe pour le lancement d'une expérimentation qui avait donné lieu à une réflexion sur les conditions de recherche. L'ampleur de l'expérimentation et la qualité des données recueillies doivent être suffisantes pour juger de la pertinence d'une légalisation du cannabis à visée médicale. 

Pour ce test, le cannabis thérapeutique pourra être prescrit chez des patients en "impasse thérapeutique", souffrant de certaines formes d'épilepsies résistantes aux traitements, de douleurs neuropathiques (après des lésions nerveuses) qui ne peuvent pas être soulagées par d'autres thérapies, d'effets secondaires à la suite d'une chimiothérapie, dans le cadre de soins palliatifs, des contractions musculaires incontrôlées ou d'autres pathologies liées au système nerveux.

Expérimenté dès 2020

Les amateurs ne pourront pas se faire prescrire de "joint sur ordonnance"les produits prescrits ressembleront à une huile ou des fleurs séchées ou seront proposées en solutions buvables ou en gouttes. 

À lire aussi
Le maire de Langouët Daniel Cueff, le 14 octobre 2019 pesticides
Arrêté anti-pesticides : le coup de gueule du maire de Langouët

Le comité de 13 experts a recommandé de réserver la "prescription initiale" de produits à base de cannabis aux médecins exerçants dans des centres spécialisés (anti-douleur ou d'experts de la sclérose en plaque, par exemple).

Les médecins qui souhaitent participer à l'expérimentation doivent être volontaires et devront suivre une formation dont les modalités n'ont pas encore été arrêtées. Les premiers patients devraient pouvoir avoir une prescription de cannabis début 2020. En ce qui concerne le l'usage récréatif, plusieurs élus parisien souhaitent que la ville puisse être un territoire d'expérimentation.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Cannabis Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants