1 min de lecture Société

Qu’est-ce que le #Nobra, qui envahit les réseaux sociaux ?

ÉCLAIRAGE - C'est un hashtag devenu très populaire sur les réseaux sociaux. Aujourd'hui 18% des moins de 25 ans ne portent plus de soutien-gorge ou presque jamais.

Julien Sellier RTL Petit Matin Julien Sellier iTunes RSS
>
Qu'est-ce que le #Nobra, qui envahit les réseaux sociaux ? Crédit Image : capture d'écran YouTube | Crédit Média : Hortense Crépin | Durée : | Date : La page de l'émission
micro générique
La rédaction de RTL Journalistes RTL

#Nobra autrement dit pas de soutien-gorge ou encore #Freetheniples (libérez les mamelons), compilent les messages de femmes qui ont décidé de laisser leurs soutiens-gorge au placard. Le phénomène a décollé avec le confinement. Aujourd'hui 18% des moins de 25 ans ne portent plus de soutien-gorge ou presque jamais, elles n'étaient que 4% avant.

Depuis des semaines, les soutiens-gorge de Mina n'ont pas quitté le fond de son placard. "La première semaine du confinement, je continuais à en mettre par pure habitude et puis je me suis rendue compte que ça ne servait à rien et j'ai arrêté d'en mettre. À moins d'avoir un T-shirt transparent ou moulant, je n'en mets plus", explique la jeune femme de 22 ans. "On est quand même beaucoup plus à l'aise, on se sent mieux. Du coup cette sensation de l'enlever le soir quand on porte généralement un toute la journée, et bien on l'a toute la journée et c'est beaucoup mieux comme ça", poursuit-elle.

Hormis un possible mal de dos selon la taille de la poitrine, ne pas porter de soutien-gorge n'a aucun risque direct pour la santé. "Le port du soutien-gorge c'est une question qu'on ne pose pas dans les questions de facteurs de risque de cancer du sein. Toutes les études qui ont été faites, il n'y en a pas beaucoup, n'ont pas montré de risques prouvés avec ou sans soutien-gorge. C'est une valeur uniquement personnelle et de société", explique Michèle Ariche-Cohen, médecin au centre de sénologie du Champ de Mars à Paris. Pour Mina, la décision de ne plus porter de soutien-gorge est définitive, plusieurs de ses amies ont aussi fait le choix du No Bra.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Féminisme Réseaux sociaux
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants