2 min de lecture Emploi

Avec la croissance du secteur bio, les débouchés professionnels s'étendent

Les lycées agricoles font le plein en proposant des formations spécialisées dans l'agriculture biologique. À terme, le taux d'insertion professionnelle avoisine les 90 %.

>
Reportage dans un lycée agricole de Brie-Comte-Robert (Seine-et-Marne), qui propose une formation bio Crédit Image : AFP / David Ebener | Crédit Média : Élodie Guillard | Durée : | Date :
Élodie Guillard
Élodie Guillard
et Ambre Deharo

Le marché du bio a atteint les 7 milliards d'euros en 2016, contre 5,5 milliards d'euros l'année précédente, selon les données livrées par l'Agence Bio. Celle-ci a rendu un rapport le 22 février qui fait état d'une progression du secteur, aussi bien d'un point de vue économique qu'auprès des consommateurs, plus nombreux qu'avant. Les ventes ont augmenté "dans tous les circuits de distribution", indique l'agence. Les surfaces bio ont augmenté de 16 %, et le nombre de fermes bio est également en hausse de 12 %.

Résultat : de plus en plus de jeunes ou d'adultes en reconversion professionnelle cherchent à se former à ces nouveaux métiers de l'agriculture biologique. L’enseignement agricole représente aujourd'hui plus de 465.000 étudiants, avec un taux d’insertion professionnelle de 89%, comptabilisé dans les 2 ans suivant l’obtention du diplôme. En conséquence, les formations labellisées "bio" dans les lycées agricoles font le plein, comme dans l'établissement de Brie-Comte-Robert, en Seine-et-Marne, l'un des plus grands de France.

Un diplôme spécialisé en maraîchage biologique y a particulièrement la cote. Ce qu'explique, pour RTL, Romain Dessouarte, responsable des formations de l'établissement. "J'ai une à trois prises de contact quasiment quotidienne pour cette formation", indique-t-il. Toutes ne se transforment pas en des dépôts de dossiers d'inscription, mais tout de même. "C'est quasiment entre 100 et 200 dossiers d'inscription qui m'arrivent chaque année", confie-t-il. 

Et la tendance est particulièrement forte en Île-de-France. La consommation de produits biologiques n'ayant pas cessé de croître ces dernières années, les débouchés professionnels sont véritablement importants pour les élèves de ces formations spécialisées.

À lire aussi
La prime d'activité concerne plus de 4 millions de ménages pouvoir d'achat
Prime d'activité : le nombre de bénéficiaires progresse encore

"Développer les surfaces en maraîchage biologique nécessite aussi beaucoup de recherche et de développement", indique Isabelle Thuillier, directrice du lycée agricole de Brie Comte Robert. "Donc il y a des emplois induits : ceux qui sont liés à la production, mais aussi tout ce qui est lié à la recherche et l'innovation".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Emploi Travail Bio
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants