1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Automobile : comment éviter les collisions avec les animaux ?
2 min de lecture

Automobile : comment éviter les collisions avec les animaux ?

Plusieurs solutions existent pour éviter de rentrer dans un sanglier ou un cerf sur la route. Celles-ci vous éviteront d'emmener votre véhicule à la casse en cas de collision.

Un sanglier dans les rues de Rome.
Un sanglier dans les rues de Rome.
Crédit : Alberto PIZZOLI / AFP
Automobile : comment éviter les collisions avec les animaux ?
04:46
Automobile : comment éviter les collisions avec les animaux ?
04:46
Christophe Bourroux - édité par Nicolas Barreiro

Le gros gibier est à l'origine de 40.000 collisions par an, soit 110 par jours. Avec l'arrivée de l'automne, les jours rétrécissent mais les dangers augmentent sur la route. L'automne c'est la saison où les brumes et brouillards sont fréquents. Il faut donc redoubler de prudence d'autant qu'il est de plus en plus fréquent de croiser des animaux sauvages.

En tête, les sangliers : ils sont à l'origine d'un quart des collisions, devant les chevreuils (20%) et les cerfs. Ne croyez pas que le risque est uniquement sur les routes de Sologne ou en pleine campagne, tous les départements sont concernés, y compris près des villes. Il faut alors faire preuve de prudence, car le moindre choc peut provoquer d'importants dégâts. Si vous n'êtes pas assuré tout risque vous risquez d'en avoir pour votre argent. 

"Quand on n'a pas d'assurance tout risque, la collision, si on est en présence d'un animal sauvage, ce sont des dégâts qui ne seront pas indemnisés avec bien souvent des dégâts extrêmement importants sur les véhicules, qui partent souvent à la casse", assure Me Jean-Baptiste Le Dall, avocat spécialiste du droit routier. En effet, d'après la Sécurité routière, après un tel choc 45% des véhicules ne sont pas réparables.

Les bons réflexes à adopter

Le premier réflexe à adopter est d'une part d'appeler son assurance et d'autre part, appeler les gendarmes notamment si l'animal est toujours en vie. "L'animal, au-delà de sa souffrance, peut également présenter un danger pour les autres usagers de la route. Il convient également de conserver des traces de cet accident, des photos. Éventuellement ne pas aller immédiatement laver le véhicule s'il peut encore rouler. Ces éléments vont permettre l'indemnisation par la compagnie d'assurance", précise l'avocat. Vous avez cinq jours pour envoyer votre déclaration à votre assureur. Normalement, il ne vous impose pas de malus.

À lire aussi

Pour éviter les chocs, il existe plusieurs solutions. À commencer par les caméras thermiques dans les voitures comme sur les DS. On a pu les tester sur une route de Sologne, de nuit, c'est efficace d'autant que la voiture freine automatiquement. Il existe aussi des radars placés le long de certains axes. Des caméras thermiques qui préviennent les automobilistes en amont d'un éventuel danger via des panneaux lumineux. C'est efficace, comme le confirme l'un des tous premiers en Isère qui a permis de diviser par 3 le nombre d'accidents.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/