3 min de lecture Catastrophe naturelle

Aude : le village sinistré de Villegailhenc lance un appel aux dons

REPORTAGE - À Villegailhenc, le maire et les habitants lancent un appel aux dons pour aider à la reconstruction du village. Cette commune de l'Aude avait été dévastée par des inondations en octobre 2018.

Micro générique Switch 245x300 Vous êtes comme ça La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Aude : le village sinistré de Villegailhenc lance un appel aux dons Crédit Image : PATRICK TEJERO / RTL | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi édité par Marie Gingault

Villegailhenc lance un appel aux dons pour se reconstruire. Ce village audois de 1.700 habitants a été dévasté par des inondations en octobre 2018 : tout le centre du village a été emporté et quatre personnes ont péri lors de la catastrophe. La moitié des 800 foyers de la commune ont été sinistrés.

Les aides de l'État et des collectivités, les indemnisations, ne sont pas suffisantes. Deux ans après, le cœur village est encore en ruine. Ainsi, le maire de la commune lance aujourd'hui un appel aux dons pour reconstruire.

Michel Proust a l’allure d’un patriarche, sa barbe blanche déborde largement de son masque. Il s’est dévoué et se dévoue toujours pour ses concitoyens. L'élu nous a d'abord emmené sur le pont provisoire qui résonne au passage des voitures et des camions. Ce pont métallique traverse le Trapel, une rivière qui 9 mois sur 12 n’est qu’une rigole ridicule. Depuis le pont, on voit les ruines de ce qui était le cœur du village. Des maisons qui ne seront pas réparées.

Michel Proust, le maire de la commune est entièrement dévoué à la reconstruction du village.
Michel Proust, le maire de la commune est entièrement dévoué à la reconstruction du village. Crédit : PATRICK TEJERO / RTL

On n'a plus rien, donc il faut recommencer

Monique, habitante et sinistrée de Villegailhenc
Partager la citation

"Là, il y aura 32 maisons qui vont partir, dont des maisons qui ont parfois 300 ou 400 ans", indique le maire, qui dit ressentir "de la tristesse, un peu comme la population". "C'est vrai que, même si beaucoup de choses se sont faites, c'est toujours là, deux ans après et donc on n'a pas l'impression de passer à autre chose. Je pense qu'à la première démolition il y aura un pincement (...) mais c'est vrai que c'est images-là, c'est terrible", déplore Michel Proust. 

À lire aussi
Seine-Maritime
Normandie : la réussite d'un jeune couple de boulangers

L'élu nous a ensuite emmené chez Monique, qui avec son mari s'est installée dans une maison récente dans le lotissement à la sortie du village. Depuis sa fenêtre, elle évite d’apercevoir son ancienne demeure qui sera détruite. "On est juste en face, on la voit. Tant qu'elle est là ça va, c'est le jour où elle n'y sera plus que ce sera dramatique", regrette Monique. "C'est normal vu le contexte, c'est au bord du Trapel et ça protègera le village en même temps. C'est très bien pour faire avancer le village", concède-t-elle toutefois.

De plus, Monique soutient l’idée du maire de lancer un appel au don : "L'argent qu'il faut pour reconstruire on n'en a jamais assez, parce qu'il y a beaucoup à faire. Le village est parti, il faut se dire ça. On n'a plus rien, donc il faut recommencer, et c'est avec l'aide de tout le monde".

Entre 14 et 17 millions d'euros pour reconstruire

La reconstruction devait coûter de 14 à 17 Millions d’euros. Pour donner une idée de la démesure de cette somme, le budget de fonctionnement annuel de la commune n'est que de 1,7 million d’euros, soit dix fois moins. La municipalité souhaite recueillir des dons et accueillir des mécènes car il faut aller vite.

"Plus on aura de l'argent rapidement, plus on pourra faire des choses aussi rapidement par rapport à la population. Ce n'est pas vraiment contraint et forcé, c'est qu'on veut se prendre en main, il faut avancer donc on essaie toutes les solutions", indique Michel Proust. "Les dons que nous recevrons seront réinvestis bien sûr pour la réhabilitation de la commune de Villegailhenc, et ce qu'il y aura ce sera autant qu'on n'aura pas à emprunter parce qu'on sait très bien que les aides des collectivités ou de l'État ne pourront pas suffire pour tout financer", admet le maire. 

Sauver le village, effacer la terrible cicatrice de ruines qui balafre la commune, Michel Proust en fait son unique ambition, avec dévouement : "On était là, ensemble, quand cela s'est mal passé, on a été soudé pour le faire avec la population, c'est pour ça que c'est très prenant. On ne compte plus les heures, si ça avait été payant on serait riche", plaisante l'élu qui dit vouloir participer au "nouveau Villegailhenc". 

Et pour participer à ce sauvetage, à ce renouveau, vous pouvez envoyer un chèque à l’ordre de "Sos Villegailhenc" à l’adresse de la mairie ou aller sur le site : sos.villegailhenc.org.

Lire la suite
Catastrophe naturelle Intempéries Inondations
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants