2 min de lecture Coronavirus France

Coronavirus : non, le gouvernement n'a pas le numéro de tous les Français

FACT CHECKING - Ce week-end, le gouvernement a envoyé un SMS aux propriétaires de téléphone portable pour une communication sur l’application TousAntiCovid. Cela veut-il dire que le gouvernement a le numéro de tous les Français ?

Micro générique Switch 245x300 Fact Checking Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
Coronavirus : non, le gouvernement n'a pas le numéro de tous les Français Crédit Image : Guillaume SOUVANT / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par William Vuillez

Samedi 13h10, un SMS fait vibrer le téléphone de millions de Français… C'est un message provenant de Gouv.fr, qui dit ceci : "Les commerces rouvrent et davantage de personnes vont se croiser. Pour garder le contrôle de l’épidémie, le ministère de la Santé vous recommande de télécharger l’application TousAntiCovid dès maintenant". S’en suit une adresse internet et le fait que 10 millions de Français utilisent déjà l’application.

C’est bizarre ce SMS, on dirait une fausse publicité pour récupérer votre numéro de carte bleue ou alors la promo Black Friday de TousAntiCovid ? En fait, ce n'est rien de cela puisqu’il s’agît bien d’un sms du gouvernement comme il l’avait déjà fait le 17 mars dernier pour annoncer le premier confinement. 

Si vous ne l’avez pas reçu, ce n’est pas que l’État vous a fiché comme opposant, c’est tout simplement qu’il faut un peu de temps pour acheminer le même message aux 77 millions de cartes SIM en circulation en France, patience. Et non, il n’y a pas un grand bottin à Matignon avec le numéro de tous les Français.

Une disposition prévue

En fait, ce n’est pas le gouvernement qui envoie ce message mais l’opérateur téléphonique auquel vous êtes abonné. C'est une disposition prévue par le code des postes et communications électroniques depuis 2012, il s’agit de l’article D98-8-7 expliquant : "L'opérateur prend les mesures nécessaires pour transmettre à ses utilisateurs les messages d'alerte et d'information des pouvoirs publics destinés au public pour l'avertir de dangers imminents et atténuer les effets de catastrophes majeures". 

À lire aussi
Coronavirus France
Élections régionales : le Sénat donne son feu vert pour un report en juin

À noter que le 27 novembre, un décret est venu modifier le texte afin de l’adapter à la mise en valeur de l’application TousAntiCovid et à la réouverture des commerces dit non essentiels. Une méthode régulièrement utilisée aux États-Unis et en Allemagne, assez peu en France mais désormais privilégiée en cas d’alerte nationale. L’application alerte attentat, la SAIP, lancée en 2016 a été un échec, on préfère donc le bon vieux SMS. En 2020, le texto est devenu la cloche qui autrefois avertissait d’un danger imminent..

Une méthode de SMS marketing

Certains contestent la légalité du processus parce que pour ce faire, le gouvernement utilise les méthodes d’un SMS marketing comme une marque. On reçoit de temps en temps des textos ciblés : "Promo sur les paupiettes surgelées, votre magasin vous attend", souvent accompagnés d’un STOP en fin de message à renvoyer afin que l’on ne reçoive plus ce type d’annonce. 

Hors là, le message gouvernemental ne comporte pas de STOP, et c’est aussi prévu. On trouve ça dans le règlement général sur la protection des données (RGPD). Normalement tout message est soumis à consentement mais le RGPD prévoit ainsi explicitement que le traitement d’une donnée personnelle est possible pour "la sauvegarde des intérêts vitaux" des personnes ou si elle est "nécessaire à l’exécution d’une mission d’intérêt public", comme l’expliquait le journal Libération en mars dernier et là, nous y sommes. 

Non, le gouvernement ne vous a pas adressé un sms personnel. C’est dur pour l’ego mais rassurant pour les libertés individuelles.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Société Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants